Voici une première nouvelle de la série « Life After the Wedding » : A Pride and Prejudice Sequel (disponible chez Amazon)

Il nous fait plaisir de vous présenter une première nouvelle de la série « Life After the Wedding » : A Pride and Prejudice Sequel, écrite par Denise O’Hara. Faisant suite à « Orgueil et de Préjugés »: la première partie de la série de la vie après le mariage est une des trois nouvelles.

Dans la première partie de la série, les Bingleys passent leur lune de miel en Irlande. Là, Jane rencontre sa nouvelle belle-mère et d’autres membres de la famille de Charles.

De retour à Netherfield ils sont réunis avec les Darcys et Bennets. Pourquoi les Bingleys restent-ils seulement un douzième mois à Netherfield? Monsieur Darcy et Elizabeth ont toujours deux personnalités radicalement différentes. Comment s’occuperont-ils des problèmes qui surviennent dans la vie quotidienne après le mariage?

Une suite d’Orgueil et de Préjugés: la série de la vie après le mariage:

La Deuxième Partie sera publiée en avril 2015. Les Bingleys répriment des racines permanentes quand ils achètent une maison à Bethany à trente miles de Pemberly, pour le plus grand plaisir des deux familles. Jane est présentée avec de nouvelles personnes dans sa vie et de nouvelles situations, certaines positives, d’autres moins positives (lisez: les Wickhams!). Lizzy peut-elle aider sa soeur dans sa compréhension grandissante sur le monde qui l’entoure? Lisez les escapades humoristique du premier enfant du Bingley, un opposé complet du cousin de Darcy dans la Suite de Orgueil et de Préjugés: la série de la vie après le mariage, la deuxième partie.

La Suite de Orgueil et de Préjugés: la série de la vie après le mariage, la troisième partie:

Un bal est prévu mais les deux maisons de Pemberly et la Maison Bethany sont affectées quand un cas sérieux d’influenza frappe l’Angleterre. Pendant ce temps, Mlle Bingley n’est pas sûre d’elle lorsqu’elle rencontre un prétendant potentiel. Des malentendus surviennent dans le chaos qui s’ensuit comme les bien-aimés Darcys et Bingleys font face à des défis qui les changeront à jamais dans la Suite de Orgueil et Préjugés: la série de la vie après le mariage, la troisième partie.

Le fondateur des Éditions Dédicaces, Guy Boulianne, est l’un des juges du festival cinématographique Utah Film Awards aux États-Unis

UtahFilmAwardsLe fondateur et éditeur en chef de Editions Dedicaces LLC, Guy Boulianne, devient l’un des juges internationaux pour le prochain festival cinématographique Utah Film Awards® aux États-Unis (voir ici). La compétition Utah Film Awards est jugée par des réalisateurs, des producteurs, des écrivains, des acteurs et divers autres professionnels des médias créatifs du monde entier. Toutes les nominations sont jugées en ligne par un panel d’experts de l’industrie de premier plan.

Nous retrouvons parmi les juges: Mitch English (KOKH FOX 25 Reporter), Lisa Ann Walter (Actrice), Nancy Stafford (Actrice), Jennifer Durrant (Daily Herald), Arthur VanWagenen (directeur de produit chez Excel Entertainment), Frank Gerrish (Acteur), Pam Arts (Southern Utah Center for the ARTS), Crystal CiCi Chambers (productrice exécutive chez Talking Pictures), Peter D’Alessio (producteur, scénariste et directeur de production), Michael Fodera (président fondateur de Lunarcy Pictures), Yolanda Stange (Women in Film),  Ashley Turner (Guerrilla Girl Productions), Shelley Bingham Husk (propriétaire, auteur et productrice chez SBH Multimedia) et plus…

Utah Film Awards (à l’origine: Filmed in Utah award) est une accolade faite par les artisans du milieu du film aux États-Unis afin de reconnaître les réalisations exceptionnelles du cinéma, des séries télévisées et des publicités. La cérémonie de remise annuelle propose des spectacles réalisés par des artistes de talent, ainsi que la présentation de ces prix qui ont le plus grand intérêt pour le public. Utah Film Awards reconnaît les talents du film, de la télévision et de l’industrie commerciale comme le fait les autres cérémonies: Emmy Awards (télévision), les Prix Cleo (productions commerciales) et la cérémonie des Oscars (cinéma).

Le premier Utah Film Awards eut lieu au mois de Mars 2011 pour honorer les cinéastes de l’Utah, aux États-Unis. La 4e remise de prix eut lieu le 21 Mars 2014, au Covey Center for the Arts à Provo UT. La cérémonie était à guichet fermé et elle fut diffusée en ligne à l’échelle internationale.

Le Parisien – La Poste fâche le monde du livre

Mer (Loir-et-Cher). Editeurs et libraires protestent contre la nouvelle tarification des colis qui grève leur budget expédition. Des négociations sont en cours entre le ministère de la Culture, les éditeurs, les libraires et la Poste. (Andia.fr/Norsic.)

Mer (Loir-et-Cher). Editeurs et libraires protestent contre la nouvelle tarification des colis qui grève leur budget expédition. Des négociations sont en cours entre le ministère de la Culture, les éditeurs, les libraires et la Poste. (Andia.fr/Norsic.)

© Le Parisien – Ce sont trois petits centimètres de rien du tout qui ont semé la discorde entre la Poste et le monde de l’édition. Depuis le mois de janvier, l’entreprise a changé ses règles de tarification : tout envoi dépassant 3 cm d’épaisseur (ou pesant plus de 3 kg) doit être affranchi au tarif Colissimo, soit entre 5 et 10 € en moyenne. Cette nouveauté signe la fin d’une époque de tolérance.

Jusqu’alors, les postiers fermaient les yeux lorsque les clients glissaient livres, CD et d’autres petits objets dans des plis classiques affranchis au tarif lettre nettement plus doux. Mais voilà, confronté à la baisse du volume du courrier, la Poste s’est mise en quête de rentabilité. L’entreprise met en avant que cette nouvelle offre est « plus simple, plus souple, plus lisible »… Pas convaincant aux yeux des clients, à commencer par ceux du secteur du livre, objet qui bien souvent dépasse la nouvelle norme.

« Avec cette mesure, la Poste, sans vraiment le vouloir, grève le budget de toute la chaîne du livre »

« Un livre de plus de 3 cm d’épaisseur ne peut plus être envoyé en tarif normal ! Ecrivons maigre ! » s’indigne l’auteur du « Zèbre », Alexandre Jardin, sur son compte Twitter. « Avec cette mesure, la Poste, sans vraiment le vouloir, grève le budget de toute la chaîne du livre avec des coûts postaux annuels qui passent parfois de 30 000 à 50 000€ », constate Sabine Wespieser, responsable d’une maison d’édition.

« Mais pourquoi donc 3 cm, s’interroge de son côté l’éditeur Philippe Robinet. En Allemagne, ils fixent le seuil à 5 cm et tout le monde est content ! Avec cette règle, n’oublions pas le vrai sujet, ajoute-t-il, le particulier qui paye aussi plus cher ! »

Résultat : nombreux sont les professionnels qui optent pour un concurrent. « Avec près de 25 000 exemplaires à envoyer chaque année, ça nous ruine ! On passe donc désormais par une société privée de coursier qui facture le livre 2,75 € contre 9,67 € pour la Poste », confie la responsable financière d’un petit éditeur.

Sans parler des autres perdants de cette nouvelle tarification : les libraires indépendants, plus que jamais défavorisés par rapport aux géants Amazon ou la Fnac, qui ont — eux — les reins assez solides pour obtenir des tarifs négociés avantageux (voir ci-dessous). L’affaire des 3 cm est remontée jusqu’à la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, et jusqu’au président du Centre national du livre (CNL), Vincent Monadé. Tous les acteurs se sont réunis fin février au ministère. Après négociations, un système de code-barres standard à coller sur chaque envoi de livre hors vente qui permet de profiter à nouveau du tarif lettre a été proposé aux éditeurs… mais pas aux libraires. « La Poste a fait un pas vers nous. La négociation est toujours en cours », admet Sabine Wespieser.

D’autres confient qu’en autorisant cette exception, la Poste redoute désormais « l’ouverture d’une brèche » pour les autres professionnels. Au ministère comme à la Poste, on ne veut plus entendre parler du foin autour des 3 cm. « Une solution a été trouvée », assure-t-on, laconique, à la Poste.

Amazon épargné

La règle des trois centimètres d’épaisseur ne s’applique pas à Amazon. Le géant de la vente en ligne dispose, il est vrai, de sérieux arguments : il est le premier client de la Poste. Il représente à lui seul près de 10 % du chiffre d’affaires de ColiPoste. Cette position de force lui permet de négocier au plus serré ses tarifs. Pas simple pour la Poste qui doit rester le plus compétitive possible pour conserver ce client incontournable.

Menaces à l’appui

D’autant qu’Amazon sait mettre la pression. Il menace régulièrement d’acheminer lui-même ses colis. En 2014, la multinationale a ainsi racheté 25 % de Colis Privé, une petite entreprise de livraison de colis à domicile. De quoi donner des sueurs froides à la Poste. D’autant que Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, affirme qu’il espère réaliser des livraisons par drones dans les prochaines années. Une concurrence de taille en perspective pour les facteurs.

Le nouveau livre de Annie Perreault, « Mon trophée dans le Sahara », est maintenant disponible aux Éditions Dédicaces

Trophee-Sahara_FrontLe nouveau livre de Annie Perreault, « Mon trophée dans le Sahara« , est maintenant disponible aux Éditions Dédicaces. Annie Perreault est une maman mais aussi une grande voyageuse qui a parcouru pas moins de 25 pays. Elle était mûre pour voyager autrement: parcourir trois pays en coursant avec le Trophée Roses des Sables, un rallye en 4X4 exclusivement féminin qui a lieu dans le mythique Sahara.

Elle voulait aller au bout d’elle-même, dépasser ses limites et voir du pays différemment. Plusieurs embûches auront parsemé son chemin, près de trois ans de préparation, de financement l’auront mise rudement à l’épreuve. Un faux départ en 2013 aurait pu être un échec mais elle y est retournée en 2014 pour le terminer. Elle aura roulé 6000 km à travers des paysages fantastiques mais également aura appris sur elle-même.  Vivez au jour le jour sa fantastique épopée! Son livre, Mon trophée dans le Sahara, est tiré de son journal de bord et décrit la façon de monter son projet ainsi que comment elle l’a vécu une fois sur place!

Annie Perreault espère offrir ainsi aux gens l’occasion de vivre ce Trophée comme s’ils y étaient, de voyager dans un pays hors du commun. Aux anciennes Roses de revivre leurs souvenirs et aux nouvelles, des trucs et des conseils.

Nous vous rappelons que les Éditions Dédicaces étaient l’un des « Commanditaires OR » de la sportive. En effet, afin d’aider à financer l’expédition, les Éditions Dédicaces avaient remis une valeur supérieure à 750 $CA (± 530 EUR) en prix, dont les livres suivants : « Platon le Suricate », par FanFan et Schmurl, « Fallait-il tuer Socrate », « Nouveaux propos sur le bonheur » et « Pourquoi encore la psychanalyse », par Georges Botet Pradeilles, « Les forces de l’abîme » et « Les remous des profondeurs », par Laurent Noerel, « Augustin, ma bataille de Loigny », par Jean-Louis Riguet », « Moi, Emile Milliard », par Bernie Palmer et beaucoup plus encore… Notre maison d’édition avait aussi donné une copie de sa liseuse numérique (valeur : 140$) et 5 exemplaires du livre « Platon le Suricate » pour l’organisme « Les enfants du désert » au Maroc. En échange de cela, le logo de la maison d’édition est apposé sur la page Facebook et les deux sites internet de Annie Perreault et de Élisabeth Gagnon Tremblay… sur leur véhicule au Québec… ainsi que sur leur 4X4 au Maroc PENDANT UN AN.

Impression offset humide VS impression offset sans mouillage

L’impression offset est le procédé d’impression le plus utilisé par les imprimeurs partout à travers le monde en raison de sa flexibilité, son aptitude à être utilisé dans de nombreux types de projets différents et du fait qu’il est le procédé par excellence pour des projets nécessitant jusqu’à quelques centaines de milliers d’exemplaires. La qualité des résultats de ce procédé d’impression est attribuable à certaines des pièces que l’on retrouve dans une presse offset, notamment les blanchets d’imprimerie et les rouleaux de presse en caoutchouc. Saviez-vous qu’il existe 2 types d’impression offset, soit l’impression offset humide et l’impression offset sans mouillage? Au cours de cet article, nous vous expliquerons les différences entre ces 2 variations.

Impression offset humide

L’impression offset humide est le procédé offset conventionnel et le plus utilisé par les imprimeurs. Il se base sur l’antagonisme de la solution de mouillage et de l’encre grasse.

Lors d’une impression, la plaque d’aluminium gravée de la presse reporte l’image sur un blanchet d’imprimerie qui lui-même transpose l’encre sur le papier. Ce qui doit être imprimé apparaît sur du cuivre ou émulsion polymère et ce qui ne doit pas l’être reste sur l’aluminium. La plaque, quant à elle, est mouillée et encrée. Ainsi, l’aluminium accepte l’eau et rejette l’encre tandis que c’est le contraire qui se produit pour la couche polymère ou le cuivre.

Impression offset sans mouillage

Comme son nom le laisse deviner, l’impression offset sans mouillage n’utilise pas d’eau. Lors d’une impression faisant appel à ce procédé, ce sont les propriétés de la plaque qui déterminent les zones imprimantes. Les parties imprimantes sont en aluminium et celles qui ne le sont pas sont recouvertes de silicone.

Le sans mouillage (aussi connu dans l’industrie sous le nom de waterless) comporte son lot d’avantages et d’inconvénients par rapport au procédé humide. Les voici :

Avantages

  • Démarrage plus rapide rendu possible par l’absence du besoin d’utiliser une solution de mouillage.
  • Stabilité de l’encrage lors de l’impression et meilleur contraste.
  • Rapidité du séchage.
  • Réduction de l’élargissement du point de trame.

Inconvénients

  • Coût élevé des plaques et des encres.
  • Fragilité et sensibilité aux rayures des plaques. Cela peut créer des défauts d’impression.
  • Le fait qu’aucune solution de mouillage n’est utilisée lors d’une impression fait en sorte qu’il n’y a pas de lubrification automatique des plaques et que la température augmente rapidement à l’intérieur de la presse.

C’est ce qui termine cet article sur ce qui différencie l’impression offset humide et l’impression offset sans mouillage. Si vous désirez en apprendre davantage sur ces 2 procédés, n’hésitez pas à contacter un spécialiste en impression offset.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 9 103 autres abonnés