Les Éditions Dédicaces participeront pour une troisième fois au prochain salon Expozine, les 15 et 16 novembre à Montréal

Les Éditions Dédicaces participeront au prochain Expozine, le salon annuel des fanzines, bandes dessinées et petits éditeurs, qui aura lieu les 15 et 16 novembre prochains, à Montréal. Cette célébration culturelle indépendante réunit plus de 270 créateurs de livres, fanzines, bandes dessinées et autres créations imprimées, et ce, pour une des plus grandes foires artistiques de Montréal. Depuis 2002, Expozine s’est développée de manière exponentielle, à travers ses milliers de visiteurs, devenant ainsi une figure de proue dans son domaine. Les exposants proviennent de partout au Québec, Canada, des États-Unis et de l’Europe pour venir présenter leurs créations.

La force majeure de cette foire réside dans le fait que les œuvres qui y sont présentées sont pour la plupart nouvelles, exclusives et rares. C’est donc le moment idéal pour venir découvrir une multitude de productions émergentes, de nouvelles publications inusitées, de design graphique éclaté, du JAMAIS-VU, bref, la nouvelle vague dans le monde de l’édition. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Cette foire, dont l’accès est entièrement gratuit, attire quelques 15,000 visiteurs âgés entre 15 et 75 ans ! L’an dernier, le site Internet a reçu la visite de plus de 25,000 différents internautes. C’est devenu un des Success Story de la diversité culturelle montréalaise ! Les exposants proviennent d’abord de Montréal, puis de partout au Canada, de l’Europe et des États-Unis, pour participer au plus grand salon du livre bilingue en Amérique du nord !

Venez à la rencontre des Éditions Dédicaces à l’Expozine
Samedi et dimanche, 15 et 16 novembre 2014 (de midi à 18h00)
5035, rue Saint-Dominique (Église Saint-Enfant Jésus)
entre Laurier et Saint-Joseph. Métro : Laurier

Obtenez une carte de débit prépayée Payoneer MasterCard® et un bonus de $25 directement déposé sur celle-ci

Obtenez une carte de débit prépayée Payoneer MasterCard® et un bonus de $25 directement déposé sur celle-ci (offre soumise aux Conditions générales du programme Payoneer).

Profitez des services suivants pour recevoir vos paiements :

Par le Service de paiement électronique US : un compte américain et un numéro de routage liés à votre carte vous permettent de recevoir des virements ACH ou virements automatiques de la part d’une sélection de sociétés américaines, dont PayPal, Amazon, Apple entre autres !

Directement auprès des partenaires : connectez-vous simplement au compte en ligne que vous détenez auprès de notre partenaire et sélectionnez Payoneer comme méthode de paiement.

  • Paiements disponibles en quelques minutes
  • Pas de compte bancaire nécessaire
  • Utilisable en magasin, en ligne ou aux DAB acceptant MasterCard®
  • Assistance par chat en direct, par téléphone et par e-mail proposée en plusieurs langues

L’auteur et essayiste Pierre Étienne a obtenu une longue entrevue dans le journal Le Bulletin de l’arrondissement de Rouen, en France

L’auteur et essayiste Pierre Étienne a obtenu une longue entrevue dans le journal Le Bulletin de l’arrondissement de Rouen, en France. Celui-ci est l’auteur de l’imposant ouvrage intitulé "Une année ordinaire", paru au mois de juin dernier aux Éditions Dédicaces.

Pierre Etienne est aussi l’auteur d’un essai intitulé "Des animaux, des hommes et des couleurs", ainsi que de "La nouvelle encyclopédie" ; un ouvrage relatant la vie, l’œuvre de personnages imaginaires, placés dans un contexte historique réel : qui connaît le nom de l’inventeur du marteau à bomber le verre ? Qui était Charles-Ferdinand de Mesdeux ? Pourquoi Hélène Poirbel est-elle partiellement responsable du désastre de Waterloo ? Quel est le spéléologue qui a découvert le Trou de l’Assécu ? Qui mit au point le formulation de la vaseline ? Qui a réalisé les premières greffes de testicules ?

Le livre "Une année ordinaire" se place dans la continuité de ces deux premiers ouvrages.

Cliquez sur l'image pour télécharger l'article de presse au format JPEG.

Cliquez sur l’image pour télécharger l’article de presse au format JPEG.

L’auteure Colline Hoarau obtient un article dans le journal L’Echo de l’Armor et de l’Argoat, en Bretagne (France)

Le 20 août dernier, Colline Hoarau, auteure d’un premier roman intitulé "L’adieu à Lila", obtenait un important article dans le journal L’Echo de l’Armor et de l’Argoat, en Bretagne (France).

Colline Hoarau est née en 1966 à l’île de la Réunion. Curieuse, elle adore l’école et se retrouve souvent première de la classe, avec une préférence pour les matières littéraires. Très sociable et avec un caractère fort, elle est, pendant toute sa scolarité, chef de classe. Elle gardera de ces années, essentiellement à la Réunion, un souvenir joyeux. A 15 ans, elle suit ses parents dans le Béarn. C’est une difficile rupture avec son île et ses amis. Elle se plonge dans la lecture, dévorant toute la littérature de la bibliothèque d’Orthez. Elle aime les classiques, n’hésitant pas à lire Zola ou Balzac et à apprendre les poésies les plus longues de Lamartine.

Elle est reçue au bac à 17 ans. Elle a envie de littérature. Une année de Lettres à la l’université de Pau ne va pas la convaincre. Elle découvre l’informatique qui satisfait son esprit avide de nouveautés. Elle passe d’analyste-programmeur à formatrice, préférant l’humain aux machines. Elle change de métier en fonction des opportunités et de ses envies d’apprendre, de passer à d’autres univers. Mariée, puis divorcée, elle veut présenter son île à ses deux filles. Elle y revient sans retrouver l’air de son enfance.

Elle fera plusieurs allers retours entre la métropole et la Réunion. Le choix est impossible entre les deux mondes, si éloignés culturellement et géographiquement.

Commence alors une période tournée vers les autres : un engagement fort à SOS Racisme, la direction d’associations d’insertion, la responsabilité dans un office HLM de la Région parisienne. Passionnée par ce qu’elle fait, Colline HOARAU est toujours très active. Elle devient chef de cabinet. Elle adore écrire, des rapports, des discours, et, pendant les longs et fréquents conseils municipaux, elle écrit sur son notebook. Il lui suffit d’ouvrir l’ordinateur pour que les mots arrivent. Les doigts tapotent sur le clavier à toute vitesse.

Elle retrouve une amie d’enfance qui lui dit un jour : « je pensais que tu deviendrais écrivain ». C’est le déclic. Elle imagine alors mettre en forme ses écrits. C’est ainsi que naitra « L’adieu à Lila » ou son album réunionnais, son premier roman.

Cliquez sur l'image pour télécharger l'article de presse au format JPEG.

Cliquez sur l’image pour télécharger l’article de presse au format JPEG.

Elle s’est installée avec son compagnon en Bretagne depuis 2012, retrouvant la formation. Elle se dit adoptée par les Bretons, apprenant la langue et adorant le caractère de la région. Elle a l’impression de retrouver le côté sauvage du Sud de la Réunion. Elle aménage son temps pour pouvoir lire et écrire davantage.

L’adieu à Lila, par Colline Hoarau

ISBN : 978-1-77076-377-7
Format : 108 pages, 6.0 x 9.0 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

La mère disparaît et les souvenirs qui reviennent : une famille de la Réunion, les frères, les sœurs, les jalousies, les injustices et la mère qu’il faut enterrer après lui avoir pardonné. C’est ce que saura faire Isabella, la résiliente.

Cette journée particulière permettra de voyager dans « le temps longtemps », dans une île de l’Océan Indien, bien rarement décrite. Une journée où tous se retrouvent autour de Lila. C’est un voyage, au cœur de l’île de la Réunion, dans la famille réunie pour la première fois. Isabella photographie ou filme. Chaque personnage passe devant l’objectif à tour de rôle, avec les imperfections que le regard de l’autre saisit.

Les portraits sont drôles ou acides. On lit ce livre comme on feuillette un album. Sensible, humain, ce récit touche et nous fait réfléchir.

LIRE UN EXTRAIT ­­­­>>>>

PRIX : 20.00 $CA

Faites un don de livres à la Fondation des parlementaires québécois pour les pays en développement et le développement durable

culturesapartager-01La Fondation des parlementaires québécois a pour mission de promouvoir l’éducation, l’apprentissage de la lecture, la protection de l’environnement et de favoriser le partage des cultures entre les pays de l’espace francophone. Plus spécifiquement, la Fondation contribue à l’accès à la connaissance, au progrès et à la démocratie par le livre et la lecture. Elle soutient l’alphabétisa- tion en vue d’un développement durable et collabore à la construction des bases d’un savoir et d’une conscience auxquels a droit tout être humain.

En mai 1997, madame Jeanne L. Blackburn, alors députée de Chicoutimi et présidente de la Commission permanente de l’éducation de l’Assemblée nationale du Québec, effectue un séjour à Madagascar à titre de représentante de la Ministre de l’Éducation à la réunion du Bureau de la Conférence des ministres de l’Éducation ayant le français en partage (CONFEMEN). Lors de ce voyage, elle a l’occasion de visiter, entre autres, le Centre Jacques-Couture. Madame Blackburn constate alors que les rayons de la bibliothèque sont vides, faute de fonds pour les garnir. Or, il y a au Québec une abondance de livres neufs et usagés qui ne demandent qu’à connaître une seconde vie.

À son retour au Québec, elle discute avec ses collègues parlementaires de la Commission permanente de l’éducation et les sensibilise à l’urgence d’expédier des livres éducatifs au Centre Jacques-Couture. Ensemble, ils conviennent d’organiser une collecte de livres dans chaque région du Québec. L’objectif initial est de constituer une réserve d’environ 5 000 livres. Les sujets de ces livres sont très variés. Ils touchent notamment l’apprentissage de la langue française, la littérature québécoise et d’expression française, les soins de santé et l’apprentissage des petits métiers.

La réponse s’avère très encourageante. Le comité recueille plus de 50 000 livres. Ce succès lui permet d’expédier des livres non seulement à Madagascar, mais aussi de répondre à d’autres demandes. C’est ainsi que plus de 30 000 livres sont acheminés en Afrique grâce au support de Collaboration Santé Internationale (CSI) de Québec.

Pour pérenniser cette action mais aussi pour faire face aux dons des particuliers et aux demandes de livres, elle considéra diverses options pour s’arrêter à celle de créer une Fondation qui fut incorporée en septembre 1998. Pendant cinq ans, la Fondation, dont l’essentiel des ressources provenait des subventions gouvernementales, réussit à créer cinq entrepôts au Québec et à expédier près de quatre cent milles (400 000) livres dans les pays de l’espace francophone.

L’essentiel des envois de livres se résumait à répondre à des demandes faites par des organisations africaines démunies de moyens mais aussi à des demandes d’organismes et d’ONG québécois oeuvrant en développement international. Ces élans de générosité amenèrent une multitude d’organisations à solliciter des actions de la Fondation.

La Fondation des parlementaires québécois collabore avec les organisations dont le mandat est de promouvoir et de consolider le développement et le rayonnement de la Francophonie.

Objectifs :

  • Favoriser l’apprentissage de la lecture dès l’enfance
  • Contribuer au partage des cultures entre au Québec et à l’étranger
  • Sensibiliser les Québécois à la coopération internationale avec les pays en développement
  • Protéger l’environnement par la réutilisation et le recyclage des livres et des périodiques

À travers sa mission et ses objectifs, la Fondation contribue au partage des cultures dans le respect des populations concernées et ce, tout en sensibilisant les Québécois et les Québécoises à la coopération internationale et à la solidarité avec les pays en développement.

culturesapartager-02

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 90 autres abonnés