Gestion de la Propriété intellectuelle dans le secteur de l’édition

CopyrightAu cœur du secteur de l’édition, on trouve la capacité d’un éditeur à sélectionner ou commander un contenu que le public sera prêt à acheter, qui satisfera ses intérêts dans toute une gamme de domaines thématiques. Les éditeurs produisent ce contenu dans une version imprimée et/ou dans d’autres formats (versions électroniques  de livres, périodiques, sites Internet, blogs, etc.) et utilisent leurs compétences commerciales et marketing pour vendre ce contenu aux lecteurs.

Les éditeurs sont des créateurs, des acquéreurs, des dépositaires et des gestionnaires, propriétaires et utilisateurs, des droits de propriété intellectuelle. Ils possèdent certains droits sur les livres qu’ils produisent et vendent, et détiennent d’autres droits au nom de tiers. Leur activité suppose l’exploitation des droits des autres, tout comme ils recherchent également à défendre et à protéger ce qui leur appartient et ce qu’on leur a confié. Les éditeurs ont donc un intérêt professionnel dans l’exploitation de ces droits au meilleur avantage de leurs auteurs et d’eux-mêmes. Ils sont donc obligés de traiter les droits des autres avec respect. Il s’agit d’une obligation morale, qui équivaut à leurs responsabilités juridiques. Ils ont également une responsabilité envers la société, car les droits de propriété intellectuelle sont au centre de la promotion de l’avancement culturel et du flux de connaissances et d’informations.

Un portefeuille de propriété intellectuelle mal géré peut nuire à la réussite de toute entreprise du secteur de la création ou de l’utilisation des produits de l’esprit. Pour cette raison, il est essentiel que les éditeurs protègent la propriété intellectuelle de leur société, car elle leur sera utile et deviendra leur atout le plus précieux dans la publication d’œuvres.

La valeur d’une maison d’édition ne se calcule pas en fonction du terrain, de la propriété ou du matériel qu’elle possède, ni même des livres empilés dans les entrepôts. Ses actifs les plus précieux sont ceux qui continueront à générer des revenus une fois que les rayons de l’entrepôt seront vides, à savoir les droits que possède la société ou qu’elle contrôle. Ceux-ci incluent :

  • les contrats avec les auteurs accordant à l’éditeur le droit de publier et vendre leurs œuvres ;
  • les titres du catalogue de la maison d’édition et la liste des ouvrages disponibles ;
  • les éventuels flux de revenus des accords de sous-licence ; et
  • l’éventuelle publication pour d’autres lecteurs par le biais de supports numériques comme l’impression à la demande ou le format numérique (c’est-à-dire sur Internet).

Nous vous invitons à télécharger le document intitulé « Gestion de la Propriété intellectuelle dans le secteur de l’édition« , publié par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (Suisse).

Nous vous invitons à lire le nouveau livre intitulé « Ndura. Fils de la forêt », par Javier Salazar Calle

Portada_Createspace_francs_kindle« Ndura. Fils de la forêt » vient d’être publié. Élu en Espagne meilleur roman jeunesse 2014 par le journal El Economista et ses lecteurs. Le roman d’aventures de l’écrivain espagnol Javier Salazar Calle est maintenant disponible en version française, traduit par Delphine Paris. Sa version originale, « Ndura. Hijo de la selva » figure parmi les romans les plus vendus dans sa catégorie littéraire sur Amazon Espagne et a obtenu une note de 4,7/5. Il demeura pendant plusieurs semaines à la tête du classement, devant des sagas telles que The Hunger Games ou Divergente.

Dans « Ndura. Fils de la forêt » le protagoniste, de retour d’un safari photographique en Namibie, se voit plongé dans une situation inattendue de survie extrême dans la jungle d’Ituri, en République Démocratique du Congo, après que son avion ait été abattu par des rebelles. Un lieu où la Nature n’est pas le seul ennemi et où la survie n’est pas l’unique problème. Une aventure rappelant les classiques de la littérature, ce qui fait de ce livre l’outil parfait pour échapper à la réalité et permettre au lecteur de partager l’angoisse et le désespoir que ressent le protagoniste face au défi qui s’impose à lui. L’émotion et le suspense se mélangent tout naturellement. On assiste à la dégradation psychologique du protagoniste au fil de l’histoire tout en profitant d’une étude poussée du milieu, des animaux, des plantes et des gens. Ce livre nous enseigne aussi que notre perception des limites peut être souvent erronée, tant pour notre bien que pour notre mal.

Vous pouvez vous procurer le livre sur Amazon, Barnes & Noble, Apple, Kobo, Scribd, Page Foundry, Google Play, 3M, Baker and Taylor, Follet, Overdrive, Gardners et Chegg : www.amazon.ca.

A propos de l’auteur :

Javier Salazar Calle est né à Madrid le 29 juillet 1976. Licencié en Administration et Gestion des Entreprises et Ingénieur Informatique, il a toujours travaillé dans le secteur financier. Il est actuellement consultant et, en parallèle, en plus de l’écriture, a créé sa propre entreprise de développement d’applications pour mobile (Squeezing the minds). Etant jeune, il écrivit surtout de petits récits, avant de passer aux histoires courtes. Deux de ses histoires courtes ont été publiées (« V Concurso de microrrelatos sobre abogados » et « Fantastic’s 2013 »).

Ndura. Fils de la forêt” est son premier roman, mais il est sur le point de terminer son second livre sur l’utilisation des réseaux sociaux, en particulier Linkedin, ayant pour thème la recherche d’emploi ou de talents et la gestion de marque des entreprises. Un troisième livre, un roman policier, est en cours.

Son écriture se caractérise par la variété des thèmes traités et par un minutieux travail de recherche effectué en amont.

L’auteure britannique Carol Margaret Tetlow a été interviewée par l’animateur Bob Fischer à la radio nationale BBC, en Angleterre

L’auteure britannique Carol Margaret Tetlow a été interviewée par l’animateur Bob Fischer à la radio nationale BBC, aujourd’hui même à 14h00 (heure de Londres). La British Broadcasting Corporation (BBC) fondée en 1922 est une société de production et de diffusion de programmes de radio-télévision britannique. Ayant son siège au Royaume-Uni, c’est un non-departmental public body (équivalent d’une autorité administrative indépendante) chargé des médias. La BBC bénéficie d’une réputation d’excellence culturelle, et est parfois affectueusement appelée « The Beeb » ou « Auntie » (langage enfantin pour tante) par les Britanniques. Pendant longtemps, elle est restée la seule société diffusant des programmes de télévision et de radio au Royaume-Uni.

Au début du XXIe siècle, elle reçoit environ 3,6 milliards par année et, pour la période 2008-2009, ses revenus mondiaux ont été de 1 milliard de dollars. C’est la plus importante société de diffusion au monde en termes de revenu brut et de téléspectateurs. Avant la venue de ITV (Independent Television) en 1955 et des radios locales privées dans les années 1970, elle détenait le monopole de diffusion.

Carol Margaret Tetlow est un médecin généraliste dans le North Yorkshire, en Angleterre. Elle écrit sérieusement dans ses temps libres depuis environ 8 ans, en s’inspirant fortement des diverses personnes et des situations qui viennent à elle au travailOut of Practice est le premier d’une série de quatre romans, tous basés sur les mêmes caractéristiques, les protagonistes étant chacun des médecins. Le roman Faith Hope and Clarity est son deuxième livre publié aux Éditions Dédicaces. Carol Margaret Tetlow vit dans la belle région du Yorkshire Dales avec onze ânes, un poney, deux chiens, deux chats, et son mari.

Les Éditions Dédicaces ont participé au New Title Showcase lors de l’important salon du livre BookExpo America, à New York

Les Éditions Dédicaces ont participé au New Title Showcase lors de l’important salon du livre BookExpo America, à New York. Le New Title Showcase au BookExpo America (BEA) est l’endroit N ° 1 pour lancer les nouveaux titres imprimés et numériques. Créé en partenariat avec Combined Book Exhibit (CBE), le New Title Showcase fournit un lieu idéal au salon BEA pour lancer nos nouveaux titres et rendre ceux-ci disponibles dans les mains de plus de 11,000 participants et de 20,000 visiteurs lors de cet important événement littéraire.

Nous y avons présenté les livres des auteurs suivants : Carol Margaret Tetlow (Out of Practice + Faith Hope and Clarity), Gary McGinnis (Good for One Ride), Jean-Patrick Mallinger (Conspiracy at Kheo), Judy Bruce (Voices in the Wind), Jean-Louis Riguet (Augustin. My Battle of Loigny), Opaline Allandet (Godefroy the Cruel) and Louis J. Feinstein and Nancy Genovese (Swords of David).

Le BookExpo America a subi d’énormes changements en 2014, y compris l’ajout du BookCon, qui réunit 10,000 personnes du public sur le plancher du salon. Un autre ajout à la salle d’exposition a été le New Title Showcase, une exposition officielle du BEA qui est située dans le hall du Javits Convention Center. L’aménagement du New Title Showcase à l’intérieur de la salle, près de la scène principale et dans la zone accessible de BookCon, amène une activité importante et une participation constante dans cette exposition très populaire. Les éditeurs, les libraires, les bibliothécaires, les distributeurs, les médias et de nombreuses autres personnes parmi les 40,000 visiteurs parcourent le New Title Showcase lors du BookExpo America.

Les Éditions Dédicaces travaillent en partenariat avec Combined Book Exhibit, une société de promotion du livre qui participe à des programmes de marketing et aux plus importants salons du livre à travers le monde. Le Combined Book Exhibit® est l’une des entreprises les plus reconnues et les plus respectées dans le milieu de l’édition. Depuis plus de 75 ans, le CBE a exposé des milliers d’oeuvres publiées lors de foires et de salons du livre nationaux et maintenant internationaux, devenant une ressource fiable pour les éditeurs qu’elle dessert, et les bibliothécaires et les éducateurs qui en dépendent. La réputation de Combined Book Exhibit® avec les éditeurs en a fait l’un des plus importants exposants lors des différents événements littéraires, alors que sa réputation avec les éducateurs et bibliothécaires en fait l’un des plus fréquentés.

Nous vous invitons à lire « Jules », de Didier Van Cauwelaert

51cdKqzoMqLSi vous aimez les chiens, n’hésitez pas à mettre Jules dans votre pense-bête (ouaf). Bon, d’accord, Didier Van Cauwelaert a écrit une comédie romantique comme il les affectionne mais celle-ci a du chien car c’est bien Jules, labrador et guide d’aveugle, qui a le premier rôle. Van Cauwelaert est passionné par le sujet de ces animaux dressés à être des « dominants altruistes » et cela se sent dans un roman qui verserait facilement dans la guimauve si Jules ne venait pas détourner l’attention. Sans trop en révéler, il est utile de savoir que la maîtresse dudit canidé ayant recouvré la vue, celui-ci se retrouve tout bonnement au chômage et privé de ses repères.

Si l’intrigue amoureuse entre les humains, deux cabossés de la vie, aboutit à une intrigue « gavaldienne », la reconstruction de Jules, son errance psychologique et, finalement, sa renaissance inattendue procurent au livre une originalité et un aspect documentaire (l’auteur est très au fait de la question) de bon aloi. Une vie de chien, ce peut être passionnant et plein de rebondissements. Van Cauwelaert ne quitte pas son héros d’un pas et plus son Jules cabotine, plus il attendrit le coeur du lecteur amoureux du meilleur ami de l’homme.

Zibal, jeune homme diplômé, multi-breveté pour diverses découvertes scientifiques, vendeur de macarons. Alice, jeune femme aveugle qui va recouvrer la vue grâce à une opération. Jules, chien d’aveugle qui va se faire un devoir de « dresser » Monsieur Macaron, devenu sa « charge d’âme » afin qu’il retrouve Alice, son ancienne maîtresse.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 9 759 autres abonnés