Landmark Montréal : Qu’est-ce que c’est le Landmark Forum ?

Le Landmark Forum est une organisation dévouée à l’auto-évaluation et à l’amélioration de notre niveau de contentement par rapport à notre identité. La compagnie existe depuis 1991 et utilise comme base le travail de Werner Eckhard, chargé de cours à Harvard. Leur méthode est considérée comme une sorte d’« arme secrète » chez les chefs d’entreprises et les réalisateurs de Hollywood; elle a déjà permis à des milliers de participants de faire des progrès personnels. Grâce à leur pouvoir transformateur, les séminaires de Landmark sont devenus très populaires au Canada, surtout parmi les francophones montréalais.

Les techniques du Landmark Forum sont uniques parce qu’ils sont conçues pour mener à des « débouchages ». Ce terme désigne des moments où la franchise avec soi-même atteint son apogée, et ces moments peuvent être rares.

Landmark emprunte plusieurs éléments de l’éducation traditionnelle. Chaque cours est dirigé par un instructeur. Cependant, la méthode de Landmark se déroule essentiellement sous le format d’une conversation – mais ce n’est pas une conversation de tous les jours. La prise de notes pendant le cours est donc déconseillée; dans chaque interaction, les objectifs sont la lucidité et la conscience claire de nos pensées et nos actions.

Landmark n’est pas une religion, et ce n’est pas une organisation de développement personnel au sens conventionnel. La compagnie offre essentiellement un milieu propice aux discussions philosophiques avancées, et des instructeurs qui savent guider la conversation pour mener à une meilleure connaissance de soi-même.

La quête identitaire

Quelles sont les décisions que vous avez prises pour devenir la personne que vous êtes aujourd’hui ? Landmark entame le dialogue sur les idées préconçues que nous avons sur nous-mêmes. Depuis l’enfance, nous accumulons des préjugés et des clichés pour définir notre identité – par exemple, « je suis du genre fort et silencieux » ou « je suis plus religieux que spirituel ». Ces clichés finissent par s’enraciner, et mènent à une diminution de notre potentiel. Cette manière de se définir n’est pas toujours négative, mais elle a souvent l’effet de limiter nos options pour le futur. Dans le cours, ces croyances personnelles sont discutées, ainsi que la façon de les transformer pour qu’ils deviennent avantageux.

La réalité

Les philosophes ont toujours questionné la nature de la réalité. Selon une interprétation moderne, le « moi » subjectif est séparé de la réalité objective. Les recherches dans les domaines scientifiques comme la physique ont tendance à soutenir cette thèse. Cependant, il existe quand même un cadre scientifique qui permet de s’interroger sur cette idée – jusqu’à quel point avons-nous de l’influence sur notre propre réalité ? Nos perceptions agissent-elles sur la réalité ? Comment faire pour maximaliser notre influence sur cette réalité ?

La possibilité

Pour un grand nombre de personnes, la notion de ce qui est possible est une source importante d’anxiété. Quand on est jeune, on se pose souvent la question : « Quelles sont mes capacités ? » Avec le temps, nous formons des habitudes par rapport à notre vie professionnelle et familiale, et le besoin de se dépasser est remis à l’arrière-plan. Nous devenons complaisants et satisfaits des tâches banales de la vie quotidienne. Cependant, il faut constamment se poser la question, « Qu’est-ce que je fais pour me surpasser ? » pour avoir une bonne santé psychologique.  Le Landmark Forum offre un endroit pour entreprendre un dialogue ouvert et réfléchi à ce sujet.

La langue

La langue écrite et orale n’a jamais été aussi puissante. Notre façon d’utiliser les mots a un effet marqué sur notre identité et notre évaluation de notre pouvoir de changer le monde. Les cours de Landmark explorent des manières pour employer notre langue avec efficacité. Selon Landmark, pas un seul mot ne devrait être gaspillé.

Les cours de Landmark traitent toujours de ces quatre sujets, mais ce ne sont pas les seuls domaines discutés. Leur programme est conçu comme une conversation intime en groupe sur ce que chaque participant attend véritablement de la vie.

Tous les participants éprouvent une amélioration en matière d’honnêteté personnelle – ils font tous l’expérience d’un moment d’« éclatement ». Comme des grains de maïs soufflé, les participants « n`éclatent » pas tous en même temps – ils font leurs « percées » personnelles un à la fois, quand ils sont prêts. Le but de Landmark est d’utiliser des mots qui affectent le plus grand nombre de personnes pour pouvoir les guider vers ce moment de « déblocage ».

Afin de réaliser ce but, Landmark offre des cours dans sept langues, incluant le français. Des sessions de fin de semaine de trois jours sont offertes à Montréal et partout au Canada. La compagnie offre des cours pour les individus et pour les besoins de formation des entreprises. Si le développement personnel et l’amélioration de votre clarté d’esprit vous intéressent, vous pouvez trouver plus d’information ou réserver votre place sur le site internet du Landmark Forum.

Vous voulez envoyer, échanger et diffuser des gros fichiers en ligne ? Utilisez les services gratuits de Mon-partage.fr

Vous voulez envoyer, échanger et diffuser des gros fichiers en ligne ? Utilisez les services de Mon-partage.fr. Mon-partage.fr vous offre un service gratuit d’envoi, d’échange et de diffusion des gros fichiers en ligne. Sans aucune inscription, vous pouvez partager, transférer et publier rapidement, d’une manière sécurisée et pour la période de votre choix un nombre illimité de fichiers volumineux allant jusqu’à 200 Mo par fichier. Il vous suffit de transmettre le lien de téléchargement qui vous est fourni à vos contacts ou l’intégrer dans un blog, un forum ou un mail. Tout ce que vos destinataires ont à faire c’est de suivre le lien pour bénéficier d’un téléchargement illimité à grande vitesse.

A tout moment, vous avez la possibilité de gérer et personnaliser vos partages à travers les options mises à votre disposition et aussi consulter leurs statistiques de téléchargement. Vous pouvez partager tous types de fichiers (.avi, .mp3, pdf, .zip, .exe, …) d’une taille allant jusqu’à 200 Mo à la condition qu’ils respectent les conditions générales d’utilisation.

Par défaut, votre fichier peut être téléchargé à compter de sa mise en ligne sur notre site et cela pour une durée indéterminée. Vous avez aussi la possibilité de fixer la durée de son partage avec l’option « Modifier la durée de partage ». Cependant pour éviter la suppression de votre fichier, il faut qu’il soit téléchargé au moins une fois tous les 45 jours pour un fichier privé et une fois tous les 6 mois pour un fichier public.

Si vous avez ajouté un fichier sans mentionner votre adresse e-mail et que vous perdez les liens, il faudra uploader de nouveau votre fichier. Par contre, si vous avez ajouté un fichier en saisissant votre e-mail dans le champ réservé à cet effet, vous trouverez toutes les informations relatives à votre fichier dans l’e-mail qui vous a été envoyé, intitulé : « Sauvegarde d’un nouveau fichier ». De plus, si votre compte correspond à cette adresse e-mail ou si vous étiez connectés à votre compte au moment de l’upload, alors votre fichier apparaîtra sur votre espace mon-partage, rubrique « Mes fichiers ». Ainsi, nous vous recommandons de créer gratuitement votre compte mon-partage qui vous permettra de gérer et de partager facilement vos fichiers à tout moment et depuis n’importe quel ordinateur.

Par défaut, tous les fichiers uploadés sur mon-partage sont privés. Ceci signifie que seules les personnes à qui vous avez communiqué le lien de téléchargement peuvent y accéder. Cependant, si vous sélectionnez l’option « Diffuser sur le web », votre fichier est rendu public après validation de notre équipe de modération. Il sera ainsi accessible à tous les internautes et apparaîtra dans les résultats des moteurs de recherche.

Le Journal du Net : tout l’Internet est en réalité contrôlé par 14 personnes qui détiennent 7 clés secrètes et réelles

La cérémonie des clés de l’ICANN © ICANNnews

Le Journal du Net : Cela ressemble à quelque chose tout droit sorti d’un livre de Dan Brown, mais ce n’est pas le cas : tout l’Internet est contrôlé par sept clés physiques et réelles. James Ball, rédacteur chez The Guardian, a été récemment autorisé à observer le rituel hautement sécurisé connu sous le nom de cérémonie des clés.

Les personnes qui dirigent la cérémonie font partie d’une organisation appelée the Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). ICANN est chargé d’attribuer des adresses Internet numériques aux sites Web et aux ordinateurs et de les traduire en adresses Web que les gens entrent dans leurs navigateurs.

Par exemple, entrez 64.27.101.155 dans votre navigateur et cela vous amènera sur la page Web de Business Insider. Mais, il est plus facile de se souvenir de www.businessinsider.com. ICANN associe des mots plus faciles à utiliser pour les humains à des nombres, plus faciles à utiliser pour les ordinateurs.

Si quelqu’un devait prendre le contrôle de la base de données ICANN, cette personne pourrait contrôler Internet. Par exemple, elle pourrait envoyer des gens sur des sites Web bancaires frauduleux au lieu de les diriger vers les vrais sites.

Par ailleurs, si un désastre survenait, la base de données ICANN aurait besoin d’être reconstruite. Donc, l’ICANN est parvenu à une solution qui permet de ne pas donner le contrôle à une seule personne. Ils ont sélectionné sept personnes qui chacune détient une clé, bien réelle. Puis, ils ont sélectionné sept autres personnes en tant que sauvegarde : 14 personnes en tout.

Les clés physiques débloquent des coffres de sécurité à travers le monde. A l’intérieur de ces coffres, on trouve des cartes clé. Si l’on rassemble les sept cartes clé, on obtient la « clé principale ». La clé principale est un vrai code d’ordinateur, une sorte de mot de passe, permettant d’accéder à la base de données de l’ICANN.

(…..)  Lire la suite sur Le Journal du Net >>>>

Voici une vidéo de la toute première cérémonie des clés en 2010. Voyez la cérémonie à partir de 1:58.

Découvrez la méthode pour créer des vidéos magnifiques et captivantes

Vous voulez devenir un leader reconnu de votre marché ? Vous cherchez à placer votre produit ou service une gamme au-dessus de la concurrence ? Regardez attentivement cette vidéo du leader incontesté du marketing vidéo sur internet David Jay et écoutez bien comment il a quitté son contraignant travail d’orthophoniste pour en arriver aujourd’hui à dominer son marché grâce à la vidéo ! Si vous êtes Auteur, ou formateur, ou encore si vous avez une entreprise avec un produit à lancer ou que vous voulez développer rapidement votre chiffre d’affaire, vous ne pouvez pas passer à côté de cette vidéo !

Dans cette nouvelle vidéo, David Jay vous dévoile les coulisses de la création de son entreprise et comment il a réalisé plus de 100.000€ de chiffre d’affaire. Dès sa première année ! Grâce à sa méthode pour faire des vidéos épatantes à un coût ridicule… Vous verrez comment communiquer efficacement votre message en vous assurant que les visiteurs restent attentifs jusqu’au bout ?

Vous verrez que le marketing vidéo a un champ d’action très large et peut s’adapter facilement à votre activité. La vidéo est l’outil indispensable qui va vous aider à générer des chiffres d’affaires confortables en un temps record ! Cliquez ci-dessous pour regarder une vidéo qui vous est offerte par David Jay, et dans laquelle il vous dévoile :

  • Qu’est-ce qui a fait la différence pour lui, et l’a amené à atteindre une place de leader dans son activité professionnelle aujourd’hui, sans investir beaucoup d’argent.
  • Pourquoi la vidéo vous permet de vous implanter rapidement sur votre marché et de le dominer de la tête et des épaules, grâce à une communication à la fois naturelle et impactante qui attirera à coup sûr plus de clients.
  • Comment éviter les erreurs que vous commettez si vous n’y connaissez pas grand-chose.

Grâce à cette vidéo gratuite, vous allez également découvrir un extrait de la toute première vidéo de David, tournée avec les moyens du bord (ça vaut le coup d’œil !). Elle a généré 90 000€ de chiffre d’affaire et a permis à David de surmonter tous les obstacles à son épanouissement professionnel. Regardez dès maintenant cette vidéo inspirante :

David-Jay

Pétition demandant à Postes Canada de réévaluer sa décision de mettre fin à la livraison de porte à porte dans les centres urbains

La Presse : Une pétition en ligne demandant à Postes Canada de réévaluer sa décision de mettre fin à la livraison de porte à porte dans les centres urbains a jusqu’à maintenant amassé plus de 151 000 signatures. Cette pétition a été créée par Susan Dixon, une mère de deux jeunes enfants vivant à Cambridge, en Ontario.

Dans le texte du manifeste, Mme Dixon précise que son plus jeune souffre de paralysie cérébrale et utilise un déambulateur ou une chaise roulante pour se déplacer, et que la décision de Postes Canada signifierait de devoir traîner ses deux enfants avec elle à l’extérieur pour aller chercher le courrier. La société d’État a annoncé d’importants changements à ses activités le mois dernier, y compris des plans pour mettre fin à la livraison à domicile en milieu urbain. Selon l’entreprise, sans les facteurs se déplaçant à pied, d’importantes économies pourront être réalisées.

La pétition, mise en ligne sur le site internet change.org, en appelle à tous les Canadiens à mobilité réduite, comme les personnes âgées ou les handicapés, et vise à mettre de l’avant les effets potentiellement dangereux que ce changement pourrait avoir sur leurs vies. Seules 25 personnes ont signé la pétition peu après sa publication le mois dernier, mais Mme Dixon affirme que le temps froid ayant sévit récemment sur le centre et l’est du pays a rappelé aux gens à quel point l’hiver peut être rude – poussant de fait plus de 70 000 Canadiens à ajouter leur signature entre le 19 et le 23 décembre 2013.

Avec l’aide des organisateurs de change.org, Mme Dixon dit avoir pu transmettre la pétition à plusieurs dirigeants de Postes Canada, dont le président Deepak Chopra, en plus de la ministre des Transports Lisa Raitt. « Nous allons certainement surveiller cette pétition et la réaction de la population », a dit Jon Hamilton, un porte-parole de Postes Canada. Selon ce dernier, toutefois, Postes Canada tente de maintenir les services offerts à tous les Canadiens, mais doit trouver des méthodes innovatrices afin de maintenir sa rentabilité.

Au dire de la société de la Couronne, les pertes annuelles pourraient aller jusqu’à 1 milliard $ jusqu’en 2020 si les livraisons à domicile sont maintenues.

Nous invitons tous les Canadiens à signer sans tarder cette pétition sur Change.org >>>

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 113 autres abonnés