Gallica : les Éditions Dédicaces adoptent le Discours sur l’excellence des femmes, de Marguerite de Valois (1553-1615)

Les Éditions Dédicaces adoptent le « Discours sur l’excellence des femmes« , de Marguerite de Valois (1553-1615). Grâce au don de notre maison d’édition, ce texte en prose sera numérisé et ajouté à la collection de Gallica, à la Bibliothèque nationale de France, d’ici les quatre prochains mois. Ce dernier texte en prose que nous ayons de Marguerite de Valois est une sorte de longue lettre rédigée à la fin de sa vie, pour répondre aux propos misogynes d’un jésuite, le Père Loryot. C’est un petit manifeste féministe fort spirituel et d’une brièveté remarquable (en comparaison des écrits de cette veine), dont elle explique elle-même, en ouverture, les circonstances de la rédaction :

Mon Père, l’heur m’ayant été si grand, lorsqu’il vous plut me bailler votre beau livre, de m’être rencontrée en quelqu’une de vos conceptions aux raisons que vous apportez sur la question «Pourquoi la femme est plus propre à la dévotion que l’homme?» […], j’oserai, ayant lu tous les chapitres que vous faites sur cette question […] «Pourquoi l’homme rend tant d’honneur à la femme?», vous dire que, poussée de quelque ambition pour l’honneur et la gloire de mon sexe, je ne puis supporter le mépris où vous le mettez [en] voulant qu’il soit honoré de l’homme pour son infirmité et faiblesse. Vous me pardonnerez si je vous dis que l’infirmité et faiblesse n’engendrent point l’honneur, mais le mépris et la pitié; et qu’il y a bien plus d’apparence que les femmes soient honorées des hommes par leurs excellences; espérant, par les raisons qui suivent, vous prouver que, non par l’infirmité mais par l’excellence de la femme, l’homme lui rend honneur.

Combattu sur son propre terrain, celui des Discours et de la tradition scholastique, le jésuite inséra ce texte dans le volume suivant de ses écrits, Les Fleurs des secretz moraux, en l’intitulant Discours docte et subtil dicté promptement par la reine Marguerite. En laissant publier cette petite œuvre, la dernière des Valois s’inscrivait non seulement dans la Querelle des femmes — qui l’avait jusque là fort peu préoccupée — mais aussi dans la communauté des auteurs, puisque c’est là son seul texte en prose publié sous son nom de son vivant.

Accédez au texte en cliquant ici >>>>>

Adoptez un livre sur Gallica !

L’Association des amis de la Bibliothèque nationale de France (AaBnF), qui contribue par ses dons et ses actions à l’enrichissement des collections de la Bibliothèque, lance l’opération « Adoptez un livre ». Annoncée à l’occasion du Salon du livre de Paris 2011, cette opération permet aux internautes de soutenir la numérisation du patrimoine écrit de la BnF.

Le donateur est invité à choisir, sur le site de l’Association les ouvrages qu’il souhaite voir numériser. Quatre thèmes ont été retenus pour l’ouverture : les femmes, panorama du XIXe siècle, les livres de sciences naturelles, les grandes entreprises françaises. Il s’agira toujours d’ouvrages numérisés à partir d’originaux. Le coût de la numérisation sera indiqué pour chaque ouvrage. Le donateur recevra un récépissé de déduction fiscale de 66% pour un particulier et de 60% pour une entreprise, dans le cadre de la législation en vigueur. En signe de reconnaissance, le nom du donateur figurera pendant 10 ans à côté de l’ouvrage numérisé, sur Gallica.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 17 mars 2011, dans - eBooks, Ed. Dédicaces. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :