Trois auteurs de la Commission scolaire de Montréal exposent leurs ouvrages au Salon du livre de Trois-Rivières, au Québec

Trois auteurs de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) exposent leurs ouvrages au Salon du livre de Trois-Rivières, au Québec : Francine Minville qui a publié deux recueils de poésie (C’est ça la vie! et Le mal dans sa divinité), Lenous Suprice (Lettres à mes ombres) et Dary Jean-Charles (Plain-chant sur mer). Les trois auteurs ont publié aux Éditions Dédicaces.

Lenous Suprice

Lenous Suprice est né à Fond-des-blancs, en Haïti. Il vit à Montréal depuis 1976. Il a publié plusieurs recueils de poèmes, dont : « Rêverrant » (1990), « Bwamitan » (1993), « Faits divers » (1994), « En enjambant le vent »,  « L’île en  pages », « Rouge cueillaison et Fictive Andalouse en ma mémoire », « Payse au vent » (éditions Humanitas), « Pawoli » (2003) et « Ruminations » (2007).

Plusieurs de ses poèmes ont été publiés  dans des périodiques et dans des anthologies en Haïti, aux Etats-Unis, en France (Les dossiers d’Aquitaine), au Québec et en Ontario (au Canada).

Il a pris part à plusieurs événements reliés à la  poésie au Québec parmi les suivants : Salon du livre de Montréal (1994, 2010), Pansons Haïti en poésie (Gainzbar, Montréal, 2010), Solovox (Tributerre bistro, Montréal, 2010), La poésie aux accents d’ici (Centre d’arts Orford, Mont- Orford, 2009), Trois pas d’épices, un soir d’automne (soirée de poésie réalisée par la Société Paroles et la Maison de la culture Rivière-des-Prairies, Montréal, 2005), Écrivain public (dans le cadre des Journées de la culture, Montréal, 2005), Quinzaine de la poésie (maison de la culture Rivière-des-Prairies, Montréal, 2004), Un air d’ailleurs (dans le cadre de la Journée mondiale de poésie, Montréal, 2004), Festival International de poésie de Trois-Rivières (2004), Passages (nuit de poésie produite par l’UNEQ, Montréal, 2003), etc.

Il est membre des associations littéraires suivantes : Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), Écrivains francophones d’Amérique et Société Paroles (regroupement d’auteurs d’origine haïtienne).

Dary Jean-Charles

Dary Jean-Charles est originaire des Gonaïves (Haïti). Il vit à Montréal depuis environ une trentaine d’années.

L’auteur a publié plusieurs recueils de poésie, dont : « Haïtianeiges » (Lagomatik, 1992), « Encres Brûlées » (Humanitas, 1997), « L’îlerrant» (Humanitas, 2000), « Dentelles du vent » (Paroles, 2010) et « Pages triangulaires » (collectif d’auteurs, Les Intouchables).

Il nous présente maintenant son tout nouvel opus : « Plain-chant sur mer ».

Je suis ce paysage urbain d’octobre
nouant mes bottes de pluie
en lettres mortes de fines herbes
batifolant au rez des berges d’autrefois

fragrance d’ailes souveraines
je vole au vent de chaume de tous les toits

Francine Minville

Née à Montréal en 1963, Francine Minville travaille depuis plusieurs années dans divers domaines artistique et culturel.

En 1980, alors qu’elle n’avait que 17 ans, elle s’aventura dans la ville de Puerto Rico pour y travailler au sein d’une équipe québécoise pour le parc d’attraction Les Amusements spectaculaires.  En 1982, lors de son cours de coiffure à l’école G.V.L, elle fût approchée pour coiffer les acteurs sur le plateau de tournage de la seconde version du film Les Plouffes.  En 1984, elle participa au concours Miss Montréal où elle remporta le prix pour le défilé de mode.

Deux ans plus tard, elle prit un cours de cinéma à l’Académie de théâtre et cinéma de Montréal.  Par cet intermédiaire, elle tint le rôle principal dans le film Creasy Weekend du producteur James P. Blakes de la Californie.  Par la suite, elle fût modèle pour le magazine de mode Marie-Pier.  En 1987, elle travailla à titre de chorégraphe pour les défilés de mode et spectacles à l’Académie Marie Papillon et en 1989, elle fût finaliste pour le concours d’hôtesse à l’émission La roue chanceuse à la télévision Quatre-Saisons. Francine Minville est à l’emploi de la Commission scolaire de Montréal depuis 1990.

Dans le domaine littéraire, Francine Minville prit sa plume afin d’atténuer sa colère face à toute l’injustice dans le monde.  Prônant la justice depuis son plus jeune âge, elle ne pouvait concevoir de telles différences entre les peuples, les riches et les pauvres et de toute cette violence perpétuelle.  Elle écrivait plusieurs textes pour les jeter par la suite et recommencer à nouveau jusqu’au jour où elle décida d’en faire des écrits formels.  Depuis ce temps, l’écriture fait partie de sa vie.

En juin 2009, elle publiait aux éditions Dédicaces son premier recueil de poésie « C’est ça la vie ! » et quatre mois plus tard, un deuxième recueil intitulé « Le mal dans sa divinité ».  Son poème « La guerre à tout prix  » fut publié dans l’anthologie Poésie du Rêve – Rêves de poésie éditée par les Dossiers d’Aquitaine en France et il fut aussi sélectionné au Festival des Poètes à Paris en septembre 2009.  Son poème « Ne prenez pas mon enfant » figure sur la page des communications de la Fédération Enfants & Santé en France.  En septembre 2009, elle participait à la 14e édition du Baltimore Book Festival dans le Maryland aux États-Unis.  Elle publie désormais dans différentes revues littéraires en Europe.

En octobre 2009, Francine Minville remportait la deuxième place de la catégorie recueil de poésie au 16e Concours Artistique International Amico Rom organisé par l’Associazione Thèm Romanò, à Lanciano en Italie.  En novembre 2009, elle remportait le deuxième prix au concours Europoésie à Paris sur le thème « Protection de l’enfance » au profit de l’Unicef.

En février 2010, Francine Minville fût finaliste au concours En Scène Drummondville dans la catégorie « Parolier » avec son texte « La guerre à tout prix » et en avril 2010, elle remporta une place dans la catégorie « Vidéo » au XVe concours d’Art Contemporain de l’Atelier Z à Paris avec sa vidéo-poésie “Laissez-moi mourir”.

En septembre 2010, Francine Minville remportait le Prix Spécial de Poésie Étrangère de l’Accademia Internazionale Il Convivio, à Castiglione di Sicilia, en Italie, pour son recueil de poésie  « C’est ça la vie ! »,  La mention a été décernée par le Jury du Prix « Poesia Prosa e arti figurative – Il Convivio 2010″.

Séances de signature

Les trois auteurs seront en séances de signature au Salon du livre de Trois-Rivières durant toute la journée, samedi le 26 mars prochain.  C’est un rendez-vous à ne pas rater !

Advertisements

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 26 mars 2011, dans Événements. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :