Des auteurs « trichent » pour faire de leurs livres des bestsellers

Deux écrivains ont été accusés par Amazon de booster la vente de leurs polars de manière illicite. Mais même sans triche, les livres se vendent aussi bien, sinon mieux ! Leurs manuscrits avaient été refusés il y a plusieurs années, mais ces deux écrivains ont trouvé le moyen de tout de même parvenir à leurs fins. Louise Voss et Mark Edwards, coauteurs du roman policier Catch Your Death, ne supportaient pas que leur livre ne soit pas accepté par un éditeur, ils l’ont donc édité eux-mêmes, via Kindle, la plateforme d’Amazon.

Très rapidement, Catch Your Death a rencontré le succès, au point de se classer en tête des ventes de livres numériques pour Kindle. Devant Stieg Larsson et John Grisham. Mieux, un autre polar signé par le duo, Killing Cupid, se trouve maintenant lui aussi dans le top 5. « C’est extraordinaire et totalement inattendu », se réjouit Louise Voss, par ailleurs organisatrice de concerts à l’université de Kingston (Londres).

30 000 exemplaires vendus

Tout serait pour le mieux. Sauf que ces succès n’ont rien de « naturel », estime Amazon, qui leur reproche d’avoir triché pour booster les ventes. Peu importe le temps passé par les auteurs sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.), les forums d’écriture, les blogs ou les sites de critiques littéraires. Le libraire en ligne, lui, n’a qu’une chose en tête : un sous-titre, « pour ceux qui aiment les romans de Stieg Larsson et de Dan Brown », ajouté dans le texte de présentation de Catch Your Death et qu’il estime illégal.

Sous la pression, les deux compères finissent par retirer la mention. Et là… surprise ! Les ventes continuent d’atteindre des sommets. En tout, les deux ebooks de Voss et Edwards ont, à ce jour, été écoulés à plus de 30 000 exemplaires. Près de 1 000 exemplaires de Catch Your Death sont vendus tous les jours, et environ 500 de Killing Cupid.

« Une ruse utilisée par tous les éditeurs avant eux »

Un succès qui réjouit Alison Baverstock, directrice du Master Edition à l’université de Kingston et proche de Louise Voss. Pour elle, les deux auteurs n’ont rien à se reprocher. « Au départ, c’est peut-être une ruse qui leur a permis d’attirer l’attention sur leur livre, mais celle-ci a été utilisée par tous les éditeurs avant eux, soutient-elle. Au final, ce qui compte, c’est que le livre continue de bien se vendre. Cela prouve que les gens l’ont vraiment apprécié et l’ont recommandé autour d’eux. »

Source : enviedecrire.com

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 28 juin 2011, dans - Amazon, - eBooks, Vidéos. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :