Entrevue avec Thierry Rollet : L’écriture est une forme d’existence, une forme de vie, voire un art de vivre…

Entrevue avec l’auteur Thierry Rollet : Pour tous les auteurs que j’interroge, une constante : l’écriture devient, à un moment donné, une évidence, un besoin incontournable. Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter un auteur qui exerce son talent dans divers domaines, dont le fantastique. L’un de mes domaines de prédilection… Mêmes questions… Voyons comment Thierry y répond…

Depuis quand écris-tu ? Pourquoi ? un déclencheur ?
J’en ai toujours eu envie. A l’école primaire, on me demandait de faire des textes libres. J’écrivais des petits romans-feuilletons d’aventures. J’ai tenu une fois 11 semaines de suite avec l’un d’entre eux. Je n’envisageais pas d’autre métier que celui d’écrivain, toute autre activité n’aurait pu être qu’alimentaire. A ce jour, je vis de ma plume et j’en suis fort heureux.

Définis le mot « écriture »…
C’est une forme d’existence, une forme de vie, voire un art de vivre. L’écriture, tout comme la musique, est ce qui rapproche le plus les gens, ce qui conduit vers l’humanisme, mais aussi ce qui permet de s’affirmer en tant qu’être pensant et agissant comme il l’entend. C’est donc la forme la plus évidente de la liberté.

L’écriture est-elle une passion ? En as-tu une autre ? Si oui, sont-elles liées et en quoi ?
Oui, bien sûr, c’est une passion. Je dirais même que c’est ma vie en elle-même. Mon autre passion aurait pu être la comédie, mais je n’ai que rarement eu l’occasion de la jouer. Je me rabats donc sur l’écriture.

Comment écris-tu ? le soir, la nuit, tout le temps ? Sur le papier, direct sur l’ordi ?
J’écris constamment et souvent tard dans la nuit. J’ai évolué d’un premier jet à la main Volontaires_Front.jpg sur cahier d’écolier pour reprendre ensuite à la machine à écrire, jusqu’à l’arrivée de l’ordinateur qui m’a permis d’éliminer la phase brouillon.

Ton univers littéraire (ce que tu lis, ce que tu détestes lire)
Je lis un peu de tout : un auteur est avant tout un grand lecteur ! Je ne saurais dire que je déteste telle ou telle production littéraire, toutes méritent leur chance. Il y en a simplement que je préfère : le roman historique, le polar, les grandes sagas…

(…..)

Lire la suite de l’entrevue sur le site de Christine Brunet >>>>>

Advertisements

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 3 janvier 2012, dans - Entrevues. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :