Simon Dulac et la parolière Sandrine Roy se déplaceront de la France pour assister au 4ième anniversaire des Éditions Dédicaces

Nous sommes très heureux de vous apprendre que la parolière Sandrine Roy et l’imprimeur Simon Dulac feront le déplacement de la France pour assister au 4ième anniversaire des Éditions Dédicaces qui aura lieu au sommet de la Tour olympique, le 16 juin prochain.

Partenaire de Thierry Ghesquières au sein de l’imprimerie Sobook à Roubaix (en France), Simon Dulac installera dès l’automne 2013 une filiale de l’entreprise à Montréal, au Québec. Sobook offre aux éditeurs un service de pré-presse, d’impression, de finition, de colisage et d’acheminement de produits imprimés à la demande : Livres, brochures, carnets, journaux, guides, albums, etc… Leur démarche est orientée vers le développement durable : Sobook imprime uniquement ce que l’on utilise tout de suite (pas de stocks). Une démarche novatrice offrant la possibilité d’imprimer des livres uniques, personnalisés en fonction du paramétrage du client (choix du contenu, personnalisé au nom du client final).

Sandrine Roy, quant à elle, a commencé sa carrière de parolière en octobre 2003 en signant un contrat d’exclusivité avec l’éditeur québécois Jehan V. Valiquet avec lequel elle restera liée pendant presque dix ans, jusqu’au 1er mars 2013. Son premier titre, On a tous un voyage, apparaissant sur l’album Jo prend la mer de la chanteuse belge Jo Lemaire, va précéder plus d’une centaine d’autres chansons réparties sur 50 albums parus en seulement 10 ans (entre 2003 et 2013).

À partir de 2005, Sandrine Roy écrit des chansons pour plusieurs des jeunes participants de la version québécoise de l’émission Star Académie, notamment Étienne Drapeau, Audrey Gagnon, Marie-Ève Côté, Suzie Villeneuve et surtout Martin Giroux pour qui elle écrit le succès J’t’aimerai encore (texte : Sandrine Roy / musique : Sylvain Michel), chanson qui sera primée au gala de la SOCAN en 20065. Sandrine Roy est d’ailleurs membre de trois sociétés d’auteurs : SACEM (pour la France) ainsi que SOCAN et SODRAC (pour le Canada). À la même époque, elle écrit aussi trois chansons sur le premier album d’Ély (Elyanne Breton), la candidate québécoise s’étant retrouvée en demi-finale dans la cinquième saison de la version française de l’émission Star Academy à l’automne 2005.

Par la suite, la parolière fait la rencontre des chanteurs Garou et Daniel Lavoie et travaille avec eux. Elle écrit pour le premier la chanson Que le temps (musique : Sylvain Michel), publiée en 2006 sur un album simplement intitulé Garou, et elle écrit en collaboration avec le deuxième la chanson J’ai menti pour le chanteur Bruno Pelletier qui l’incorpore à son album Microphonium paru en février 20095. La chanson Que le temps de Garou obtient aussi du succès en Afrique du Sud au cours de l’année 2008, mais elle est alors reprise dans la langue de ce pays, l’afrikaans, par le chanteur Nicholis Louw sous le titre Net wir my.

Après avoir écrit la chanson Il y a toi pour la chanteuse Gabrielle Destroismaisons ainsi que plusieurs titres pour David LeBlanc, Jacques Gaines (anciennement du groupe Soul Attorneys), Sébastien Lannoy, France Maisonneuve et le jeune Francis Bernier, elle signe, en novembre 2009, la chanson À jamais qui devient également le titre du nouvel album de Donald Lautrec, l’une des idoles de la chanson québécoise des années 60 qui effectue un retour au disque et à la scène après 25 ans d’absence. Plus tard, la journée du 9 mars 2010 marque la sortie du second opus du groupe SENS pour qui Sandrine Roy a écrit cinq textes sur les onze que contient cet album intitulé Karma. Les chansons Ma Sharona, Pourquoi j’existe et En transe obtiennent du succès et permettent au groupe de donner plusieurs concerts au Québec.

Le 16 mars 2010 paraît la version numérique du premier album de la chanteuse québécoise Laurence Hélie auquel Sandrine Roy participe en lui offrant le texte Tant et si bien dont la version physique de l’album paraît le 11 mai suivant. Parallèlement à cela, la chanteuse country Véronique Labbé, pour laquelle la parolière avait déjà écrit un titre sur son premier album, refait appel à la plume de l’auteure qui lui signe trois textes sur le CD J’arrive, disque paru le 23 mai 2010. De même, le quatuor lyrique Tocadéo inclut un texte de Sandrine sur leur album éponyme paru quelques jours plus tard, le 3 juin 2010. C’est à l’automne de cette même année qu’est publié l’album Appassionata de la chanteuse italo-québécoise Dominica Merola sur lequel Sandrine écrit trois titres. Parmi ceux-ci, on y retrouve deux duos : la chanson Naufragés interprétée par Dominica Merola et Daniel Lavoie ainsi que la chanson Bella Mia que l’artiste interprète avec l’italien Paulo Ramos.

En mai 2011, la chanteuse Marie Denise Pelletier effectue un retour à la chanson après quelques années d’absence et pour se faire, elle demande à Sandrine Roy de lui écrire des chansons. Sur l’album éponyme de Marie Denise, Sandrine signe donc deux titres : d’abord Lettre à Marie, mis en musique par Luc De Larochellière, et puis Qu’aurions-nous laissé ?, celui-là chanté en duo avec Mario Pelchat et composé par Sylvain Michel. Cette dernière chanson figure aussi sur l’imposant coffret de quinze CD Je suis un chanteur de Mario Pelchat, œuvre qui est en fait l’intégral de ses 30 ans de carrière. La parolière travaille aussi une seconde fois avec Audrey Gagnon sur le deuxième album de la jeune chanteuse à paraître plus tard en 2012 en lui écrivant le titre J’aime les bouches, toujours sur une musique de son complice artistique Sylvain Michel.

L’année 2012 et celle à venir marquent une accélération dans la carrière de Sandrine Roy, un signe de reconnaissance après dix ans de travail. En effet, pas moins de vingt-quatre interprètes ont fait appel à son talent de parolière pour leurs albums parus ou à paraître tant en France qu’au Québec. Parmi ceux-ci, il faut citer le chanteur et show-man Gardy Fury qui a lancé en mai 2012 son premier album intitulé La nuit le jour sur lequel Sandrine Roy coécrit trois textes dont le single Seul l’amour également réalisé en vidéoclip. À la même période, la jeune Star Académicienne française Jessica Márquez publie l’album Les filles du calvaire dont Sandrine cosigne deux chansons, album qui restera numéro 1 des ventes pendant deux semaines en France. Par la suite, la parolière travaille pour le CD Une vie de Séverine K. (chanteuse française) sur lequel se retrouve une chanson intitulée Etc.. Le 30 juin 2012 paraît aussi l’album Quand le jour se lève de Marie-Chantal Cartier sur lequel Sandrine a écrit le titre Si loin de moi.

À l’automne 2012, les artistes suivants lancent des disques contenant des textes de Sandrine Roy : Bruno Pelletier (pour lequel Sandrine a travaillé en collaboration avec Martine St-Clair sur son album intitulé Rendus là), Annie Villeneuve (pour laquelle la parolière a collaboré avec le compositeur et interprète Marc Dupré sur son album intitulé Telle qu’elle), Valérie Lahaie (l’album Puzzle) et le chanteur Tomy Paré. Sandrine Roy devient aussi auteure et publie l’essai Encrée, un livre préfacé par Serge Lama traitant avec sensibilité d’un sujet difficile : le deuil d’un parent. L’œuvre est publiée aux Éditions Édilivre en novembre 2012.

Au courant de l’année 2013, beaucoup chanteront également les mots de la parolière : Mickaël Petrau, Leah West, Virginie Marine, André Fortin (anciennement du groupe Les Bel Canto), Aurélie Mendel et Josée Leclair. Aussi, Sandrine Roy travaille pour King Melrose (finaliste et prix du public en 2010 au Festival international de la chanson de Granby) qui sortira son opus en 2013 tout comme pour Magalie Vaé, la gagnante de la Star Academy de 2005 pour laquelle elle écrit une chanson. Déjà, la parolière a signé les textes de deux titres sur le premier album éponyme du chanteur Maxime McGraw et elle vient de collaborer à l’album De l’intérieur de l’auteur-compositeur-interprète Rick Allison (la chanson T’oublier). De plus, sur une musique de ce dernier, Sandrine signe également un texte qui sera interprété par Lola Dargenti dont l’album Indalo sortira au printemps 2013.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 13 juin 2013, dans Événements, Vidéos. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :