Montréal : fête des Éditions Dédicaces et lancement de Manigances

denis-martin

Article écrit par Denis-Martin Chabot : Une fête réussie ! C’est le constat qu’on peut faire de ce grand évènement des Éditions Dédicaces. L’éditeur, Guy Boulianne, a pris tout un pari en organisant cette fête à la Tour de Montréal, située au-dessus du Stade Olympique de Montréal. Remplir une telle salle était un grand défi. Guy Boulianne l’a relevé avec brio ! D’une hauteur de 165 mètres, cela en fait la tour inclinée la plus haute du monde. Pour s’y rendre, il faut prendre un funiculaire. La montée est spectaculaire, tout comme la vue, une fois rendu au Salon Montréal. Même si le temps était à la pluie, la vue sur la métropole québécoise y est imprenable.

C’est sur cette toile de fond que quelques 250 convives sont venus à l’un ou l’autre des deux évènements. Les lecteurs et lectrices sont venus nous rencontrer et acheter nos livres. J’en ai vendu même plusieurs (je ne donne pas le nombre exact par pudeur !). Un lancement collectif regroupait outre, moi-même, Denis-Martin Chabot pour la réédtion de Manigances, six autres auteurs qui publient chez Dédicaces, dont Rachel Mathieu-Valois (Les hommes en blanc), Fan et Schmurl (Platon le Suricate), Caroline Côté (Les chroniques de Karîse Dondelle, Tome 2 – Surprise!), Jean-Pierre Makosso (Il était une fois… ce jour-là ), Donald Bilodeau (La dérive du passé) et Danny Boudreau (Projet zéro : La rébellion). L’auteur Philippe Jaroussault était aussi sur place pour présenter son roman intitulé « L’Intime des sens féminins ».

Alexis-Charles Lafond et son groupe ont donné un court concert de rythmes traditionnels, mais adaptés aux sons d’aujourd’hui. Ce groupe a un bel avenir qui l’attend. Les invités ont aussi pu admirer les oeuvres superbes de la photographe Françoise Belu. Madame Belu raconte la vie quotidienne toute crue dans ses splendeurs et ses misères avec un oeil lucide, mais aussi un regard un peu ludique.

Certaines personnes sont venues de très loin, dont la parolière Sandrine Roy et l’imprimeur Simon Dulac de la France. L’auteur Jean-Pierre Makosso a fait le voyage en auto depuis Vancouver. Louis Leclerc de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, le Fondateur et PDG de Genacol Guy Michaud, la chanteuse Nicole Martin et son agent Lee Abbott, Claude Filimenti et Didier Calvet de l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes, Éric Le Ray de EPC @ Partners inc et bien d’autres personnalités étaient présentes, ainsi que des membres de la Fédération québécoise du loisir littéraire et de la Société littéraire de Laval.

À la pause-café du matin, où on nous servait des pâtisseries, des fruits frais, du jus, du café et de l’eau. Et il y a eu toute une surprise vers 11h30. Un avion a survolé la Tour olympique à quatre reprises tirant une banderole portant l’inscription www.dedicaces.ca. L’avion était piloté par le Président et fondateur de la société Aérogram, Jean-Pierre Ciambella. En après-midi, lors du cocktail, des bouchées étaient servies, accompagnées de vin ou d’eau. La pause-café du matin et les bouchées du cocktail de l’après-midi étaient servies par le Traiteur Las Olas.

Chaque invité a reçu un livre gratuit et deux personnes ont remporté une liseuse de livres numériques des Éditions Dédicaces dite première génération.

Merci aux Éditions Dédicaces pour cette belle fête.

par DENIS-MARTIN CHABOT

Encouragez les Éditions Dédicaces en faisant un don !

Vous étiez présent(e) au 4ième anniversaire des Éditions Dédicaces au sommet de la Tour du stade olympique, à Montréal ? Vous avez été satisfait(e) de la journée, de la performance des musiciens et de l’événement en général ? Nous vous invitons alors à faire un don à votre convenance. Ce don servira à financer notre association sans but lucratif Diffusion Dédicaces et les différents projets culturels de notre maison d’édition. Nous vous remercions par avance !

Paypal-Don

Advertisements

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 24 juin 2013, dans Événements, Ed. Dédicaces, Vidéos. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Gratitude aux Éditions Dédicaces, éloges à M Denis-Martin

    J'aime

  2. Délire oui si l’on veut, quoiqu’en écriture il ne m’arrive absolument jamais de délirer, mais délure est plus pertinent dans le contexte de l’oeuvre, et dans la ramure de l’auteur. La littérature c’est tant de ces menus plaisirs gigantesques. Ma langue ce n’est pas le français, surtout pas le français courant journal ou rue, ma langue c’est le jaroussais…

    J'aime

  3. Mon projet devenu impératif: Aller relire au complet L’INTIME DES SENS FÉMININS, au sommet de la Tour olympique, tous les sens en éveil, les sens en délure

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :