Nouveaux propos sur le bonheur : Georges Botet Pradeilles aborde le thème tant mystérieux de la plénitude de l’être humain

fiverr-jlorrainLe chroniqueur Jérémie Lorrain a écrit une très belle critique au sujet de l’un des livres de Georges Botet Pradeilles. Cette critique, qui porte le titre de : « Nouveaux propos sur le bonheur : Georges Botet Pradeilles aborde le thème tant mystérieux de la plénitude de l’être humain », vient d’être publiée sur le blogue À propos de tout et de rien.

Habitant en France, Jérémie Lorrain est un blogger, un entrepreneur, un homme d’affaires, un modèle et un vendeur ambitieux. Celui-ci écrit des articles dans les trois langues : le français, l’anglais et l’espagnol. Voici un extrait de sa dernière critique :

Dans son dernier ouvrage “Nouveaux propos sur le bonheur”, Georges Botet Pradeilles aborde le thème tant mystérieux de la plénitude de l’être humain. Il décrypte la place du bonheur dans une société toujours plus matérialiste et de moins en moins spirituelle. Comment décrocher le bonheur et orienter son développement personnel dans la « bonne » direction quand les valeurs et les relations deviennent de plus en plus floues?

De son analyse, l’auteur retient que la nouvelle génération a tendance à se lasser de chaque situation et moins profiter de ce qu’elle possède. S’enfermant dans une psychose permanente, l’être humain moderne devient hypocrite et pervers. Se pose alors la question de savoir comment atteindre cet état tant désiré de bonheur? L’auteur fait état des situations passées et actuelles pour confronter les problèmes présents face à ce dilemme. L’abondance de nouveautés n’entraînerait-elle pas un éloignement toujours plus marqué vis-à-vis du bonheur ?

Toutes les possibilités qui s’offrent à nous ne font que compliquer les choses. Bien loin sont les histoires d’amour d’antan. On ne se marie plus avec la fille ou le jeune homme du quartier. Les relations sont maintenant multiples et courtes. L’être humain devient capricieux et complexe.

L’accélération certaine du déroulement de nos vies nous pousse à nous installer dans de petits moments de joie éphémères. C’est à celui qui se fait le plus remarquer, en recherche de reconnaissance, de séduction et de pouvoir. Nous sommes pressés et n’allons plus au bout de nos projets. Beaucoup prétendent alors avoir atteint le bonheur alors qu’ils en ont juste l’apparence.

(…..)

Lire la suite sur le blogue de Soglos >>>>

« Nouveaux propos sur le bonheur », par Georges Botet Pradeilles
En vente chez Amazon : www.amazon.ca

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 4 février 2014, dans - Critique littéraire, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :