Planète en sursis : l’auteur Bernie Palmer a su déjouer les travers de l’enlisement que les nouveaux mondes créés peuvent engendrer

Le chroniqueur Yoan Sourisse a écrit une autre très belle critique au sujet du roman de Bernie Palmer, publié aux Éditions Dédicaces. Cette critique, qui porte le titre de : « Planète en sursis : l’auteur a su déjouer les travers de l’enlisement que les nouveaux mondes créés peuvent engendrer », vient d’être publiée sur le blogue Toutes les dernières nouvellesVoici un extrait de cet article :

Bernie Palmer est plongé depuis plus de vingt-cinq dans la langue française que ce soit en tant que rédacteur, traducteur ou bien même correcteur. Il s’est essayé dans un premier roman « Moi, Emile Milliard » qui, je dois dire, m’avait particulièrement plu.

Pour être franc, je ne suis pas un grand féru des histoires de science-fiction, mais il ne faut pas tomber dans les travers de l’ignorance. J’ai commencé la lecture et je dois dire que j’ai accroché assez rapidement au roman. Là encore, ce roman est assez facile et rapide à lire, il fait 128 pages environ.

Il est vrai que des noms bizarres comme Diamondia, Zac Cage ou encore Abiba Ribo, des histoires sur la planète en danger et une sorte d’étoile rouge… peuvent parfois nous laisser un peu perplexe. L’auteur Bernie Palmer a su déjouer les travers de l’enlisement que les nouveaux mondes créés peuvent engendrer.

Bernie Palmer nous transporte une nouvelle fois dans un futur, plus précisément ici en 2333. Nous sommes étonnamment devant une réalité imagée, ce monde que Bernie nous relate, ne nous est finalement pas inconnu.

Sur la planète Diamondia, Zac Cage, Abiba Ribo travaillent pour le quartier général Victor Vigo. Cette planète est soumise à la loi de l’ombre où les quelques rayons du soleil obligent les habitants à se prosterner, des créatures invraisemblables font office de transport en commun : “Victor Vigo patrouille dans les environs à bord de la mygale à mille-pattes imperceptible, ce fameux véhicule aérien, terrestre et amphibie capable de toutes les métamorphoses.”

(…..)

Lire la suite sur le blogue Toutes les dernières nouvelles >>>

« Planète en sursis », par Bernie Palmer.
En vente chez Abebooks : www.abebooks.fr

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 23 février 2014, dans - Critique littéraire, Vidéos, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :