L’analphabétisme au Québec, bombe à retardement littéraire (VIDÉO)

TheHuffingtonPost Le Québec est bien mauvais élève. Il se classe à l’avant-dernier rang des provinces canadiennes sur le plan de la littératie et ce, alors que l’école est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans depuis 1988. Il est estimé que 53% de la population n’atteint pas le seuil souhaitable pour fonctionner correctement dans une société qui gagne en complexité à chaque année. De ce nombre, 19% est incapable de lire et d’écrire.

Les enfants apprennent à associer les lettres à des sons dès leur arrivée à l’école. Mais de leur demander de résumer ce qu’ils ont lu est une tâche ardue quelques années après. « On a beau être capable de lire de façon hachurée un ensemble de mots, si cette lecture-là ne génère pas de sens, on ne lit pas. On décode », explique Diane Mockle, ex-présidente de la Fondation pour l’alphabétisation.

11947810_912020568886413_5599434469759395126_o

Lisez le premier des cinq articles de ce dossier sur l’analphabétisme au Québec en cliquant ici. Voyez le blogue de l’orthophoniste Agathe Tupula à cette adresse : http://huff.to/1NSFJWB.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 2 septembre 2015, dans - Éducation, - Statistiques, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :