Les ventes de livres au Québec – Statistiques du 1er Semestre 2015

De ISQ / Benoit Allaire (Auteur) Les ventes de livres sont passées de 688 M$ en 2013 à 622 M$ en 2014, une chute de 9,5%. À l’exception des ventes directes des éditeurs aux particuliers et aux collectivités, tous les marchés affichent un recul important. Les librairies enregistrent une baisse de 10,1% (44 M$), les grandes surfaces de 24,2% (18 M$) et les autres points de vente de 9,0% (4 M$).

Les ventes des distributeurs sur le marché de la vente finale régressent de 20,7% (4 M$), tandis que celles des éditeurs augmentent de 3,9% (4 M$). Comme l’illustre la figure 1, le volume du marché du livre neuf est pratiquement revenu à celui de 2001, première année de l’enquête sur les ventes mensuelles de livres neufs. De 2010 à 2014, les ventes de livres ont décru en moyenne de 4,3% par année.

Source : Institut de la statistique du Québec, Observatoire de la culture et des communications du Québec.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 29 septembre 2015, dans - Librairies, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :