Nous vous invitons à lire le nouveau livre de Domnita Georgescu-Moldoveanu intitulé « Les Adolescents » (2ième édition)

1511040645385Les Adolescents (Agora Éditeurs), c’est l’histoire de jeunes filles éduquées dans un pensionnat et qui font face à de multiples dilemmes moraux, des jeunes qui cherchent un sens à la vie. Mais c’est aussi l’histoire de ces villes minières en Roumanie, l’histoire de générations qui s’effritent, victimes du temps et de la malveillance.

La mère d’Anne est morte. Suicide ou assassinat? Et qui est son vrai père? Devenue orpheline, Anne est prise en charge par sa tante Marie, enseignante dans un pensionnat venant à peine de ré-ouvrir ses portes après l’occupation de 47. Anne découvre une famille unie et heureuse d’où elle s’enfuira brièvement, encore sous le choc de sa douleur.

La famille Dona accueillera non seulement leur nièce Anne, mais aussi la mystérieuse Ilèana. Anne sera-t-elle rongée par la jalousie face à la popularité de sa nouvelle demi-sœur Auréline? Et qui est cette mystérieuse Ilèana à la voix d’or? Était-elle une princesse dans un passé encore si récent?

Le roman de Moldoveanu se lit comme un roman policier où devra se démêler la vérité parmi la cruauté des hommes. C’est un roman passionné, truffé de symboles et d’images poétiques, voire musicales, autant de reflets d’une Transylvanie d’après guerre au sein de paysages à la fois lumineux et lugubres.

« On entend dans ces histoires la plus belle voix de la sagesse. Son but est de transformer l’humanité pour mieux. C’est quoi le secret qui fait qu’on se sent attiré par l’écriture de Domnita Georgescu-Moldoveanu? Est-ce le message? La diversité des histoires? Le dynamisme? Les personnages vifs? Ou son aspiration permanente vers la perfection? Car la conscience représente l’axe central de chaque nouvelle. Et cela correspond à son idéal si souvent affirmé dans ses œuvres : rendre l’Homme meilleur! » – Liliana Hoton

À PROPOS DE L’AUTEURE :

Domnita Georgesco-MoldoveanuNée en Roumanie, Domnita Georgesco-Moldoveanu fait partie d’une famille nombreuse d’intellectuels. Ce milieu favorise chez elle la créativité. À trois ans, elle invente des jeux; à quatre ans – son premier conte, et à six ans – son premier poème. Depuis, elle n’arrêta plus d’imaginer des contes et c’est à l’école primaire qu’elle commencera véritablement à écrire. À quinze ans, Domnita publie sa première nouvelle. Elle fait des études de littérature à la faculté des lettres à l’Université de Bucarest. Elle a été assistante dans l’enseignement universitaire à la chaire d’Esthétique du Conservatoire de musique de Bucarest et chargée de cours de littérature roumaine à la faculté de cinématographie de Bucarest.

En 1972, elle devient membre de l’Union des écrivains de la Roumanie. La même année, elle s’établit en France. Depuis, elle écrit uniquement en français (deux romans, des nouvelles, des réflexions, des notes, un journal, un roman en forme de journal, des scénarios de dessin animé).

Advertisements

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 19 mars 2016, dans - Critique littéraire, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :