Archives du blog

L’auteur Daniel Moinier écrit : « Pour sortir de la crise il faut remettre les 40 heures et reculer l’âge de la retraite » (Économie Matin)

Un des auteurs des Éditions Dédicaces, Daniel Moinier, vient d’écrire un article pour le journal Économie Matin, intitulé : « Pour sortir de la crise il faut remettre les 40 heures et reculer l’âge de la retraite ». D’ailleurs, celui-ci écrit régulièrement pour ce média d’information. L’auteur après 11 années passées dans un groupe international, cumule 41 années de recrutement en France et à l’étranger dont 14 à son propre compte. Depuis une quinzaine d’années, il s’est « penché » à définir les causes de notre endettement et proposer des solutions concrètes pour remonter le niveau de vie des français et remettre la France en équilibre.

Nous reprenons ici l’article de Daniel Moinier publié dans le journal Économie Matin :

Depuis plus d’un siècle le monde vieilli, L’Europe et surtout la France ont connu des diminutions continues de leur temps de travail et d’activité. Toutes les technologies, créativités, productivités, n’ont pas réussis à compenser cette envolée, cette augmentation constante de l’âge.

Pendant ce temps nos gouvernements s’escrimaient tous les ans à établir des budgets de dépenses et surtout à trouver les charges, les taxes, les impôts qui allaient couvrir toutes les dépenses courantes et nouvelles. Sans jamais analyser que le PIB n’arrêtait pas de faire le grand écart avec le budget. Il est vrai que deux mondes très différents se côtoient, le politique et l’économie, pas forcément compatibles pour effectuer la gestion rigoureuse d’un état. Ce dernier voulant généralement contenter ses électeurs, ne peut prendre toutes les décisions nécessaires pour maintenir l’équilibre du pays. Mais aussi, au début par méconnaissance des interactions entre travail et démographie. A des degrés divers tous les pays se sont laissés emportés vers une lente dégradation de leurs dettes. L’Europe a même admis un découvert de 3% depuis de longues années, qui aurait mis à bas, n’importe quelle entreprise.

En ce qui concerne la France, depuis 1975, nous accumulons les dettes, tout en augmentant toutes les années, la pression fiscale et diminuant toutes les prestations. D’où une baisse constante du pouvoir d’achat, des résultats des entreprises, cause également de la crise des supprimes et mondiale, puisque les fonds de pensions n’ayant plus de résultats à deux chiffres se sont tourner vers le monde financier avec ce qu’il peut avoir, aidé par internet, de virtuel.

En 2008, il nous manquait déjà 20% de PIB pour que les comptes soient en équilibre, c’est comme si une entreprise manquait de 20% de chiffre d’affaires, tout en conservant les mêmes charges. Résultats, plus de marge, plus de bénéfice et des dettes. La crise de 2009, malgré tous les efforts pour la juguler, n’ayant fait qu’aggraver lourdement les comptes.

Alors ces 23% à quoi correspondent-ils ? A 23% d’heures travaillées en moins, c’est proportionnel.

C’est donc la démographie et uniquement elle qui est la cause de tous nos dettes. Et c’est aussi parce que ce mouvement de diminution du temps travail, à l’origine issu de la « lutte des classes » ne s’est jamais arrêté même quand il n’était plus demandé.

Les pays Nordiques vous diront que nous avons toujours confondu les termes : TRAVAIL et SOCIAL. Deux termes complémentaires, mais dissemblables. Dire que passer à 39 puis 35 heures et à 60 ans de retraite étaient des avancées sociales, c’était plutôt un recul social. Pour avoir beaucoup de social financé, il faut beaucoup d’heures travaillées en face.

Alors remettons nous au travail, mettons en place les 40 heures et établissons une durée d’activité proportionnelle à la durée de vie. Ce sera le bonheur assuré, avec un niveau de vie bien supérieur, des comptes équilibrés et même plus, sans chômage, ni problème de logement, etc. Le rêve quoi !

Cet argument n’est pas valable pour les cadres et certaines professions intermédiaires car en France, ils se trouvent dans la fourchette haute en temps de travail. Sauf pour les départs en retraites. Mais l’activité retrouvée ne pourra que conforter leurs portefeuilles.

Extrait du livre « L’Europe et surtout la France, malades de leurs vieux » de Daniel Moinier (ISBN : 9781770763012), en vente chez Abebooks : www.abebooks.fr/10600466992.

Source : Économie Matin

Publicités

Christian Godefroy est décédé, emporté par une crise cardiaque (1948-2012)

Christian-GodefroyLa nouvelle est tombée ce matin : Christian Godefroy est décédé, emporté par une crise cardiaque ce lundi 19 novembre alors qu’il séjournait aux Etats-Unis. Christian Godefroy, né le 25 Octobre 1948, est un auteur et un copywriter à succès qui a fait fortune dans la vente par correspondance, puis sur Internet. Il est aujourd’hui considéré comme le plus grand marketeur internet francophone actuel et a aidé nombreux de ces étudiants a devenir indépendants financièrement en les formant aux métiers d’Éditeur Internet et de Copywriter.

Christian Godefroy est né dans une famille parisienne d’artisans mécaniciens de père en fils. Très jeune, il appris de son père que tout peut être réparé et que tout problème a une solution, et de sa mère, un goût prononcé pour la lecture et l’écriture. Garçon timide, mal dans sa peau et faisant une scolarité médiocre, il se mit à s’intéresser au développement personnel, persuadé que la vie recèle des secrets et des raccourcis permettant d’accéder au bonheur, à la prospérité et au succès.

Adulte, et devenu maitre dans cet art, Christian Godefroy crée une première entreprise de formation à l’expression orale, au développement personnel et à la dynamique mentale. Il publie également son premier livre La Dynamique Mentale, qui fait encore aujourd’hui autorité en la matière. Il fonde ensuite une maison d’édition, Les Editions Godefroy, qui devient rapidement le leader français en matière de développement personnel, en publiant par exemple des livres devenus références tel que l’incroyable – et malheureusement difficile à trouver – Psycho-cybernetique de Maxwell Maltz (lisez ce livre si vous le trouvez !)

Fortune faite, Christian Godefroy vend sa maison d’édition afin de se consacrer entièrement à sa passion : l’écriture. Au début des années 2000, Christian Godefroy se lance le défi de faire de nouveau fortune, mais cette fois-ci, sur Internet. Il crée le site devenu référence dans le domaine du Développement Personnel : le Club Positif et publie de nombreux livres tels que : S’aider soi-même par l’auto-hypnose, Comment écrire une lettre qui vend, ainsi que des formations en développement personnel et marketing internet comme – entre autres – Les Secrets du Marketing Editeur Internet, Le Master en Génie de l’écriture, la Bible du Copywriting ou l’excellent Club Editeur Internet.

COMMUNIQUÉ : Nous, Emilia sa chère femme depuis 17 ans, ses enfants, ses proches et ses collaborateurs avons la douleur de vous annoncer le décès de Christian. Il s’est éteint, le 17 novembre 2012 à Miami, suite à une crise cardiaque, Emilia à ses côtés. Nous ne vous avons pas écrit plus tôt, car la tristesse de sa disparition nous a infiniment tous bouleversés. Veuillez nous en excuser. Notre attention a d’abord été pour sa femme et les siens. Nous avons aussi pensé à vous, il nous fallait jeter un pont sur l’avenir.

La mort n’est pas une fin, c’est toujours le début d’autre chose. Nous avons pris le temps de nous concerter, de nous organiser et de nous exprimer. Christian a toujours voulu que le Club continue. Et pour nous, la réponse est apparue très rapidement dans toute son évidence. Nous le voulons aussi ! Et nous sommes décidés à poursuivre son travail et sa passion. Partager son oeuvre, diffuser sa pensée, réaliser ses projets emplit notre coeur de positivité, dans cette période de larmes et de douleur.

Nous avons eu une chance inestimable de travailler avec lui, de profiter de ses conseils, de partager son enthousiasme. Il nous a énormément appris et nous a toujours fait confiance. Aujourd’hui, le moment est venu pour nous de prendre le relais. Nous comptons sur vous pour nous y aider afin qu’il soit fier de nous tous.

Pour commencer, il nous a laissé quelques consignes… « au cas où »… La première est de vous aimer autant qu’il l’a fait au travers du Club Positif. Nous nous y engageons ! La deuxième est de vous transmettre des trésors que vous conserverez précieusement en souvenir de lui. Ils vous parviendront très prochainement. La troisième est de nous occuper de ses chers étudiants. La tâche nous sera facile : il avait tout préparé et nous a formés !

Tout ce qui est en cours est géré avec un peu de retard. Merci d’avance de votre indulgence. Nous avions programmé en avance de nombreux messages de Christian. Ne soyez pas étonnés si vous en recevez encore. Voyez en ces mails un signe qu’il est toujours là, près de vous… toujours prêt à vous donner un bon conseil.

Christian ne laissait personne indifférent. Il émanait de lui de la bonté, de la bienveillance, de la gentillesse et de la compréhension. Il avait l’esprit ouvert et ne jugeait pas, mais essayait de comprendre avant tout. Son intelligence, sa créativité, son intuition sont des sources d’inspiration infinies. Il voyait toujours des opportunités où d’autres voient des obstacles. Il était optimiste, enjoué, dynamique et sa joie, son enthousiasme et ses rires étaient tellement communicatifs… On se sentait bien auprès de lui. Amoureux de la vie, capable de s’émerveiller à chaque découverte et expérience, son grand coeur, sa générosité, sa fidélité et sa disponibilité sont autant de qualités qu’il possédait, qui nous touchaient et qui nous manqueront.

Il est parti mais il continuera à vivre avec toutes ces qualités au travers de ses oeuvres  et du Club Positif et dans notre coeur à tous pour toujours.

Bien amicalement,
Votre équipe du Club Positif

Emilia, Jessica, Farah, Ivone, Jean-Claude, Joëlle,
Karim, Reynaldo, Sandra, Sylvie, Vérane et Yasmina

PS: Quelques images pour rendre hommage à Christian >>>>

%d blogueurs aiment cette page :