Archives du blog

Presque adulte. Journal de Lila, par Gabrielle Bargas

ISBN : 978-1-77076-652-5
Format : 144 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Le lecteur suit les aventures de Lila, du collège en classe préparatoire, à travers son journal intime à qui elle se confie fidèlement. Entre histoires de coeur et d’amitié, Lila se recherche et offre au lecteur une véritable philosophie de la vie.

« Quelles que soient les motivations qui aient pu vous pousser à ouvrir ce livre (couverture affriolante, liens avec l’auteur ou simple curiosité et j’en passe…) c’est à moi qu’il incombe à présent de vous convaincre de ne pas le refermer. La lecture est le plus souvent affaire d’inclination, voire d’obligation. En effet, il y a les livres que nous lisons par plaisir, dont notre imagination se délecte et que nous gardons pour nous. Puis il y a ceux que nous lisons car il convient que nous les lisions, car il est impensable que nous ne les ayons pas lus. Autant dire qu’en tant qu’élève de classe préparatoire littéraire, si on m’avait annoncé que je lirai les pages de roman autobiographique d’une fille de 18 ans pour conclure mon année je n’y aurai pas cru. A priori, ce livre n’entre dans aucune des deux catégories susmentionnées : je n’avais aucune obligation de le lire et il n’entre pas vraiment dans le format de mes lectures personnelles habituelles. Pour être honnête lorsque l’auteur m’a demandé de lire son livre je m’y suis mis avec enthousiasme (par égard pour elle) mais sans en attendre grand-chose, ne faisant pas, à première vue, partie du public visé. A ma grande surprise, j’ai dévoré l’œuvre en très peu de temps et sans m’ennuyer une seule seconde. »

— Jean-Baptiste Roche

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Roman autobiographique écrit par une jeune auteure de dix-neuf ans qui poursuit actuellement des études de droit. L’écriture a depuis longtemps été sa passion; elle s’est manifestée avant tout par un plaisir de dévorer les livres et le maintien régulien d’un journal intime, qui a d’ailleurs inspiré celui de Lila.

PRIX : 18.75 $CA

Publicités

L’auteure Colline Hoarau obtient une excellente critique sur le site À vos livres, pour son roman intitulé « L’adieu à Lila »

L’auteure Colline Hoarau a obtenu une excellente critique sur le site internet À vos livres, pour son premier roman intitulé « L’adieu à Lila », publié aux Éditions Dédicaces :

Je tiens à remercier Colline Hoarau pour m’avoir offert son roman aux couleurs réunionnaises. Un livre court qui nous fait voyager au coeur d’une grande famille au moment de l’enterrement de Lila, femme acide, mère aigrie et qui semble si peu disposée à aimer autrui.

L’auteure nous contera, à travers les yeux d’Isabella, les différents liens affectifs, émotionnels (et parfois pécuniaires…) qu’entretenaient les sept enfants envers leur mère, l’amour qu’il leur a été donné ou tout simplement refusé. Chaque chapitre raconte les souvenirs de chacun, leurs regrets, leurs déceptions, ce qu’ils auraient aimé, ce qu’ils n’ont pas eu, ce qui est pardonnable et ce qui ne l’est pas, toujours relié par Isabella qui fait office de fil conducteur. On peut y découvrir, pour certains, comment leur vie d’adulte peut être intimement liée à leur enfance, comment le souvenir de Lila peut avoir façonné leur avenir, leur devenir.

Un récit émouvant pour les uns et piquant pour d’autres, chaque enfant donnera des couleurs différentes à leur mère, mais pour le lecteur, il n’en restera pas moins un condensé d’émotions et de découvertes. Ma curiosité aurait vraiment aimé connaître tous les secrets de cette femme, les « pourquoi » et les « comment ». Lila est partout et en même temps, il semble qu’on ne puisse la comprendre… Lila semble insaisissable !

Il m’a été agréable de découvrir l’île de la Réunion à travers cette histoire. Les paysages, l’histoire, l’océan, le quotidien…. et la nourriture, qui, ma foi, m’ont beaucoup fait rêver ! Une jolie découverte livresque qui donnera envie à beaucoup d’entre vous.

Résumé le livre :

La mère disparaît et les souvenirs qui reviennent : une famille de la Réunion, les frères, les sœurs, les jalousies, les injustices et la mère qu’il faut enterrer après lui avoir pardonné. C’est ce que saura faire Isabella, la résiliente. Cette journée particulière permettra de voyager dans « le temps longtemps », dans une île de l’Océan Indien, bien rarement décrite. Une journée où tous se retrouvent autour de Lila. C’est un voyage, au cœur de l’île de la Réunion, dans la famille réunie pour la première fois. Isabella photographie ou filme. Chaque personnage passe devant l’objectif à tour de rôle, avec les imperfections que le regard de l’autre saisit. Les portraits sont drôles ou acides. On lit ce livre comme on feuillette un album. Sensible, humain, ce récit touche et nous fait réfléchir.

%d blogueurs aiment cette page :